NOUVELLES
27/01/2016 04:59 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

Open d'Australie - Murray devra se méfier de Raonic

Andy Murray devra se méfier de Milos Raonic en demi-finale de l'Open d'Australie car le Canadien, homme en forme du début de saison, a encore fait forte impression face au Français Gaël Monfils, battu en quatre sets 6-3, 3-6, 6-3, 6-4, mercredi à Melbourne.

Grand serveur, le Canadien âgé de 25 ans ne s'est pas appuyé sur ce seul coup pour filer vers sa première demi-finale à Melbourne, loin de là. Il a aussi été tr ès bon au filet (31 points) et c'est lui également qui s'est montré le plus incisif du fond du court, dans un style puissant et un peu nonchalant ne manquant pas d'élégance.

Le Français, 25e, a égalisé à un set partout avec de la réussite, en profitant d'un relâchement de Raonic et en concrétisant l'une de ses deux seules balles de break du match. Mais le grand Canadien (1,96 m), vainqueur du tournoi de Brisbane contre Roger Federer et tombeur de l'autre star de la Suisse Stan Wawrinka en huitième à Melbourne, a remis la main sur le match dans les deux derniers sets, sans que Monfils donne l'impression d'avoir les armes pour renverser la situation.

Le Parisien a tenu grâce à la qualité de sa première balle - il a même fait plus d'aces (14 à 10) que Raonic, pourtant un spécialiste - mais n'a pas réussi à déstabiliser le Canadien dont le classement ne reflète pas le vrai niveau. Demi-finaliste de Wimbledon en 2014, le joueur né au Monténégro et arrivé au Canada dans sa petite enfance, était N.4 à l'ATP début 2015 avant d'être ralenti par des blessures.

Auparavant, Murray, 2e mondial, s'était hissé dans le dernier carré pour la sixième fois en sept ans en battant David Ferrer (8e) en quatre sets et un gros combat, comme il se doit face à l'infatigable marathonien espagnol. L'Écossais a dû beaucoup courir lui aussi pour faire plier le vétéran de 33 ans. La durée du match, 3h 20 min, reflète mieux que le score (6-3, 6-7 (5/7), 6-2, 6-3) l'intensité de la lutte.

- Konta, première Britannique depuis 1983 -

La rencontre a commencé en plein air, mais les organisateurs ont fermé le toit de la Rod Laver Arena au début du troisième set car la pluie menaçait, ce qui n'a pas été du goût de Ferrer. Comme s'il pressentait que la petite interruption allait donner un coup de fouet à son adversaire. Et en effet, le Britannique a accéléré du fond du court pour s'envoler vers la victoire. "J'aime jouer en salle, j'ai grandi en Écosse où le climat ne ressemble pas à celui d'ici", a plaisanté Murray, qui devra jouer son meilleur tennis face à Raonic pour défier Novak Djokovic ou Roger Federer en finale.

C'est une édition faste pour la Grande-Bretagne, qui a encore un représentant en demi-finale du double messieurs, Jamie Murray, le frère d'Andy, associé au Brésilien Bruno Soares, et une autre dans le dernier carré du simple dames, Johanna Konta, 47e mondiale. Une première chez les femmes en Grand Chelem depuis 1983.

Grâce à sa victoire aisée 6-4, 6-1 sur la Chinoise Zhang Shuai, 133e mondiale, elle s'est donné le droit d'affronter l'Allemande Angelique Kerber, 6e mondiale, pour une place en finale, l'autre demie opposant jeudi l'Américaine Serena Williams à la Polonaise Agnieszka Radwanska.

Kerber a mis fin aux espoirs de Victoria Azarenka. Battue en deux sets 6-3, 7-5, la Biélorusse, titrée en 2012 et 2013 avant de reculer au classement à cause de blessures et d'épisodes de dépression, faisait figure d'outsider depuis sa victoire au tournoi de Brisbane. Elle avait écrasé en finale... Angelique Kerber.

fbx/jcp