NOUVELLES
27/01/2016 03:34 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

Offensive politico-juridique des Métallos contre Uber

L'industrie du taxi augmente la pression sur Uber et sur le gouvernement du Québec et lance une double offensive juridique et politique.

Le Regroupement des travailleurs autonomes Métallos, qui regroupe près de 4000 chauffeurs et propriétaires de taxis et de limousines, a d'abord annoncé avoir mandaté la firme Deveau avocats pour déposer un recours collectif contre Québec et Uber Technologies.

Le RTAM-Métallos explique que cette action vise à se porter à la défense des lois encadrant l'industrie du taxi au Québec, mises à mal dans les faits par l'offre de transport faite par Uber.

Le syndicat annonce aussi la tenue d'une assemblée générale, le 31 janvier prochain, à Montréal, pour discuter d'un « plan d'actions musclées contre le transport illégal ».

« La lutte au caractère profondément déloyal du transport illégal doit bien sûr se poursuivre [...] mais nous passons désormais à une nouvelle phase de cette lutte », a fait valoir, par voie de communiqué, Benoît Jugan, porte-parole du RTAM-Métallos.

« Nous nous concentrerons désormais sur la valeur du travail et la valeur des permis, a-t-il poursuivi. D'une lutte essentiellement commerciale, nous passons désormais à une lutte économique et juridique. Et nous lutterons de façon intense. »