NOUVELLES
27/01/2016 05:08 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

Movistar - Valverde: "Faire le Giro avant que cela soit une bêtise"

A bientôt 36 ans, Alejandro Valverde (Movistar) va découvrir le Tour d'Italie en 2016 pour viser le seul podium de Grand Tour manquant à son palmarès, un objectif que l'Espagnol dit devoir accomplir dès "maintenant" avant que cela ne devienne "une bêtise d'y aller".

Q: Vous avez bouleversé votre programme habituel pour découvrir le Giro et viser les jeux Olympiques en 2016. Pourquoi ce changement?

R: "Le Giro et les Jeux sont des défis importants, des rêves nouveaux et je veux bien faire les choses. Je suis à un moment de ma carrière où je dois le faire maintenant, car ensuite ce sera difficile. (...) Je veux essayer parce que je vais sur mes 36 ans (en avril, NDLR) et si je n'essaie pas maintenant, viendra un moment où ce sera une bêtise d'y aller. Actuellement, j'ai des chances de bien figurer et nous allons essayer."

Q: Quelles ambitions nourrissez-vous pour le Tour d'Italie? Et pour les JO?

R: "Je vais sur le Giro pour essayer de faire de mon mieux, obtenir un podium et pourquoi pas l'emporter. Nous savons que c'est compliqué, les adversaires sont très bons. Il y aura (Vincenzo) Nibali qui sera un adversaire très coriace, (Mikel) Landa et d'autres coureurs qui vont être en forme. Si je fais un podium au Giro, j'aurai figuré sur les podiums des trois Grands Tours. C'est une motivation et ce serait une belle expérience. (...) Quant aux Jeux, le parcours est assez bon, ce sont 260 km, avec un dénivelé assez important. C'est un très bon parcours pour moi. Après, c'est une course d'un jour, il y a seulement cinq coureurs par sélection et il faut avoir de la chance."

Q: En quoi ce nouveau programme influera-t-il sur vos performances dans les classiques et courses d'un jour ?

R: "Cela va être une saison différente. C'est un calendrier totalement différent de ce que je fais habituellement et on va voir ce que cela donne. En mai, habituellement, je me repose, mais cette année je fais le Giro, on verra si les jambes répondent. Je me sens bien mais l'idée est d'y aller petit à petit pour arriver au Giro avec les meilleures sensations. Donc je vais être un peu plus faible que d'autres années sur les classiques."

Propos recueillis en conférence de presse.

jed/jcp