NOUVELLES
27/01/2016 00:21 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

Le président de l'Iran dénonce les insultes faites aux autres croyances

ROME — Au lendemain d'une rencontre avec le pape François, mardi, au Vatican, le président de l'Iran, Hassan Rouhani, a déclaré que la liberté d'expression ne permettait pas de lancer des insultes aux gens ayant d'autres croyances.

Le président a affirmé aux journalistes qu'il avait discuté de cette question avec le pape durant leurs entretiens de la veille.

En commentant les attaques de janvier 2015 au journal satirique français Charlie Hebdo, le pape François a prétendu qu'une réaction violente était prévisible lorsque des croyances étaient insultées.

À son tour, le président Rouhani a soutenu mercredi que la liberté d'expression ne permettait pas aux gens de faire ce qu'ils veulent.

Il a émis ces commentaires peu avant son arrivée à Paris, l'étape suivant de son voyage en Europe entamé lundi à Rome. Hassan Rouhani aura des entretiens avec son homologue François Hollande.