NOUVELLES
26/01/2016 19:08 EST | Actualisé 26/01/2017 00:12 EST

LE MONDE EN BREF DU MERCREDI 27 JANVIER

Voici le Monde en bref du mercredi 27 janvier à 04h00 GMT :

LOS ANGELES - L'un des militants antigouvernementaux armés qui occupaient un parc national de l'ouest américain depuis trois semaines est mort lors d'un échange de tirs avec la police, qui a par ailleurs arrêté six personnes dont le meneur du mouvement Ammon Bundy, a annoncé le FBI.

COPENHAGUE - Le Parlement danois a adopté à une écrasante majorité sa réforme décriée du droit d'asile qui vise à décourager les migrants de tenter leur chance dans le royaume sous peine de se voir confisquer leurs effets personnels de valeur.

BRUXELLES - La Commission européenne s'est dite prête à "toutes les éventualités" après que des Etats membres ont demandé la possibilité de prolonger jusqu'à deux ans les contrôles aux frontières intérieures de l'espace Schengen.

ATHENES - Un verrouillage des frontières intérieures mettrait la Grèce dans "une position difficile" sans résoudre le casse-tête migratoire qui se pose à l'Europe, a estimé le ministre grec de la Politique migratoire, Yannis Mouzalas.

CITE DU VATICAN - Le pape François a exprimé devant le président iranien Hassan Rohani, qu'il recevait pour la première fois, son espoir de paix au Moyen-Orient, à l'issue d'un entretien de 40 minutes au Vatican.

Le souverain pontife a exhorté l'Iran à jouer "son rôle important" au Moyen-Orient en y "promouvant des solutions politiques adéquates", qui mettent fin à "la diffusion du terrorisme" et au trafic d'armes, selon un communiqué du Saint-Siège.

ROME - L'Iran est le pays le plus sûr de sa région, un pôle de stabilité qui accueille les investissements à bras ouverts, a affirmé à Rome M. Rohani.

Lors de sa visite au musée du Capitole de Rome lundi soir, le président iranien n'aura vu aucune des statues dénudées, cachées par des paravents, un choix qui suscite la polémique en Italie.

BEYROUTH - L'ONU a envoyé les invitations aux pourparlers de paix en Syrie, qui doivent commencer vendredi à Genève, aux représentants d'une instance clé de l'opposition, le Haut comité des négociations (HCN), mais aussi à des personnalités n'en faisant pas partie.

Le HCN, qui souhaite être le seul représentant de l'opposition à Genève, poursuivra ses discussions mercredi à Ryad pour décider si ses membres participeront ou non à ces négociations qui visent à trouver une solution politique au conflit qui a fait plus de 260.000 morts depuis mars 2011, selon l'un de ses membres.

MOSCOU - Ces négociations ne pourront pas "donner de résultat" si le Parti de l'union démocratique (PYD), principal parti kurde syrien, n'est pas invité, a déclaré le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

ANKARA - La Turquie refuse "catégoriquement" la présence du PYD à la table des négociations à Genève, a cependant indiqué le chef du gouvernement turc, Ahmet Davutoglu, Ankara menaçant de ne pas participer aux pourparlers.

BEYROUTH - Un conseiller de la direction du PYD, Sihanuk Dibo, a indiqué à l'AFP que sa formation n'avait pas reçu "jusqu'à présent" d'invitation de l'ONU.

BEYROUTH - Appuyées par des combattants du Hezbollah libanais, des officiers iraniens et des avions russes, les forces du régime syrien ont repris le contrôle du bastion rebelle de Cheikh Miskine près de la frontière jordanienne, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

MOSCOU - L'intervention menée depuis fin septembre par l'armée russe en Syrie a permis de "renverser la situation", a estimé le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov.

NOUAKCHOTT - "L'Emirat du Sahara", une branche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a revendiqué l'enlèvement d'une Suissesse dans la nuit du 7 au 8 janvier à Tombouctou (nord du Mali), dans une vidéo envoyée à l'agence privée mauritanienne Al-Akhbar.

En contrepartie de la libération de Béatrice Stockly, qui avait déjà été enlevée puis relâchée en 2012 à Tombouctou, le groupe jihadiste exige la remise en liberté de l'un de ses dirigeants et de combattants, selon l'agence.

NATIONS UNIES - Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a vivement critiqué devant le Conseil de sécurité la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie occupée et appelé à un gel des constructions.

JERUSALEM - Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a répliqué en accusant M. Ban d'"encourager le terrorisme".

TRIPOLI - Un nouveau gouvernement d'union nationale en Libye sera proposé dans un délai de dix jours après son rejet lundi par le Parlement reconnu en raison du nombre trop important de ministres, a annoncé un responsable.

BRUXELLES - L'UE envisage des sanctions contre des responsables libyens accusés d'entraver la formation du gouvernement d'union nationale, a-t-on appris de sources européennes.

KANDAHAR (Afghanistan) - Un taliban infiltré au sein de la police de la province instable d'Uruzgan, dans le sud de l'Afghanistan, a abattu dix de ses collègues, a-t-on appris auprès des autorités locales.

TEHERAN - Hassan Khomeiny, proche des réformateurs et petit-fils du fondateur de la République islamique, l'ayatollah Khomeiny, a été exclu des élections du 26 février pour l'Assemblée des experts, a indiqué son fils.

BERLIN - Les puissances économiques émergentes, le Brésil en tête, sont pointées du doigt par l'ONG Transparency International dans son rapport annuel sur la corruption dans le monde.

burs-gkg/mf