NOUVELLES
27/01/2016 08:29 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

Jean Pascal à Sergey Kovalev: «Je ne suis pas un singe, je suis un gorille»

MONTRÉAL — Jean Pascal entend démontrer à Sergey Kovalev «qu'il n'est pas un singe», samedi, dans le combat de championnat du monde des mi-lourds pour les titres de l'International Boxing Federation (IBF), de la World Boxing Association (WBA) et de la World Boxing Organization (WBO) détenus par le Russe, mais qu'il est plutôt «un gorille».

Pascal (30-3-1, 17 K.-O.) accuse depuis longtemps Kovalev (28-0-1, 25 K.-O.) d'être raciste. L'aspirant de 33 ans a de nouveau joué à fond cette carte lors de la conférence de presse finale, qui a pris des allures de cirque, mercredi.

Le Lavallois a d'abord rappelé que Kovalev avait promis de «botter le cul noir» d'Ismayl Sillah avant son affrontement au Colisée Pepsi de Québec en novembre 2013 et qu'il avait publié une photo d'Adonis Stevenson en singe sur Twitter. Pascal a même fait sortir l'entraîneur — noir — de Kovalev, John David Jackson, en disant que le Russe n'avait aucun respect pour lui et qu'il ne devrait pas être associé au champion.

Jackson a été tellement piqué au vif par les propos de Pascal qu'il lui demandé d'aller le rejoindre dans le stationnement pour régler la question sur-le-champ. De toute évidence, Pascal n'avait pas de temps à lui accorder, pas plus qu'aux médias sur place d'ailleurs: son nouvel entraîneur, Freddie Roach, et lui ont immédiatement quitté la salle après la conférence de presse, ne lançant même pas un regard en direction des journalistes sur place.

Quant à Kovalev, il a attribué les propos de Pascal à la peur. Jackson a corroboré ses dires: selon lui, Pascal ne s'est jamais fait frapper aussi solidement que lors du premier affrontement entre les deux hommes, en mars dernier.

Pascal, aspirant no 3 de la WBO, no 5 de la WBA et no 6 de l'IBF, s'était incliné par K.-O. technique en huit rounds face à Kovalev au Centre Bell, le 14 mars. Depuis, le Québécois a remporté une décision unanime face à Yunieski Gonzalez en juillet, en sous-carte du combat de championnat du monde remporté facilement par Kovalev grâce à un K.-O. inscrit au troisième round contre le Français Nadjib Mohammedi.

Le gala sera lancé sur le coup de 18h30 au Centre Bell, samedi. Le duel Pascal-Kovalev, présenté en direct sur la chaîne américaine HBO, est prévu pour 23h.