NOUVELLES
27/01/2016 01:32 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

GB: le Brexit permettrait de faire reculer l'immigration affirme un groupe anti-UE

Si le Royaume-Uni sortait de l'Union européenne (UE) et de l'Espace économique européen (EEA), il pourrait réduire l'immigration nette en provenance des pays de l'UE de 100.000 par an, a estimé mercredi le groupe de pression Migration Watch UK.

"La majorité des migrants européens qui sont arrivés depuis 2004 ont des emplois peu qualifiés. Leur nombre pourrait être réduit de manière significative si le Royaume-Uni autorisait seulement la venue de travailleurs qualifiés, comme il le fait pour les pays hors-EEA", estime dans un rapport de 15 pages ce mouvement qui milite pour que l'immigration soit restreinte.

Migration Watch UK calcule ainsi que le solde migratoire avec l'UE -la différence entre les entrées et les sorties- passerait de 180.000 actuellement à moins de 80.000.

Selon les dernières statistiques officielles, l'immigration nette totale s'est élevée à 336.000 personnes au cours des douze mois achevés fin juin 2015.

Selon Migration Watch, seuls 38% des 1,33 million de migrants européens arrivés au Royaume-Uni depuis 2004 ont des emplois considérés comme qualifiés, les autres occupant des postes peu qualifiés.

James McGrory, le porte-parole du groupe qui milite pour le maintien dans l'UE "Britain stronger in Europe", a qualifié ce raisonnement de "malhonnête".

"Ce rapport est un autre exemple de manipulation des faits par les campagnes en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'UE", a-t-il dit.

"Comme le prouvent les exemples de la Norvège, l'Islande et la Suisse, l'accès au marché unique va de pair avec la liberté de circulation" et "suggérer qu'on pourra conserver ce qui nous convient de l'UE si nous votons pour une sortie est malhonnête et fantaisiste", a-t-il prévenu.

Le Royaume-Uni doit se prononcer par référendum sur son appartenance à l'UE d'ici fin 2017 au plus tard.

jb/oaa/ros