NOUVELLES
27/01/2016 17:29 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

GB: des aides pour l'industrie pétrolière de la mer du Nord, à la peine

La Grande-Bretagne a annoncé jeudi qu'elle allait débloquer 250 millions de livres (325 millions d'euros) pour soutenir l'industrie pétrolière dans le nord-est de l'Ecosse, qui pâtit de la chute des cours du brut.

Le Premier ministre doit se rendre dans la journée à Aberdeen pour évoquer la situation avec les dirigeants du secteur pétrolier.

Les cours du brut ont chuté de plus de 30% en 2015 et glissé encore de 20% en 2016, sur fond de surabondance de l'offre et de ralentissement de la demande.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, la référence européenne du brut, pour livraison en mars, s'échange actuellement à 33,10 dollars, loin des plus de 100 dollars atteints en 2014.

"Le pétrole et le gaz est un secteur crucial non seulement pour le nord-est de l'Ecosse mais pour l'ensemble du Royaume-Uni", a déclaré le secrétaire d'Etat à l'Ecosse, David Mundell.

L'enveloppe de 250 millions de livres doit servir à aider les industriels du pétrole et du gaz à vendre leur expertise à l'étranger et promouvoir une diversification économique du nord-est de l'Ecosse.

Le gouvernement central à Londres et l'administration écossaise siégeant à Edimbourg et dirigée par les indépendantistes du Parti national écossais (SNP) doivent contribuer à parts égales.

A la Chambre des communes mercredi, le Premier ministre David Cameron a promis que la chute des cours du pétrole n'affecterait pas les Ecossais grâce aux "larges épaules du Royaume-Uni".

Il a estimé que l'Ecosse aurait connu des jours "très, très sombres" si elle avait choisi l'indépendance lors du référendum de 2014.

kah/iw/myl/plh