NOUVELLES
27/01/2016 04:24 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

Frontières extérieures de l'UE: la Grèce a "sérieusement négligé ses obligations" (commissaire européen)

Un projet de rapport adopté mercredi par la Commission européenne a conclu que "la Grèce a sérieusement négligé ses obligations" dans sa gestion de la frontière extérieure de l'espace Schengen, a annoncé mercredi le commissaire européen Valdis Dombrovskis.

"Le projet de rapport conclut que la Grèce a sérieusement négligé ses obligations et qu'il y a de graves déficiences aux frontières extérieures qui doivent être surmontées", a indiqué le vice-président de l'exécutif européen devant la presse.

Ce document, qui n'est pas public, a été "adopté" mercredi par la Commission européenne. Il est basé sur une visite d'experts effectuée au mois de novembre à la frontière grecque avec la Turquie.

S'il est adopté à la majorité qualifiée par un comité d'évaluation composé des Etats membres de l'UE, il déclenchera "un plan d'action" de la Commission européenne, proposant des solutions aux lacunes observées dans la gestion de la frontière extérieure.

"La Grèce aura alors trois mois" pour réagir, a indiqué la Commission européenne.

Si elle ne prend pas les mesures adéquates et si les déficiences persistent, la voie sera ainsi ouverte pour que les Etats membres reçoivent l'autorisation de prolonger jusqu'à deux ans la durée des rétablissements de contrôles aux frontières intérieures de l'esapce Schengen.

Ces rétablissements temporaires de contrôles dans la zone de libre-circulation Schengen sont limités à six mois en temps normal.

cds/agr/lpt