NOUVELLES
27/01/2016 06:24 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

Dans l'Iowa, la collection de selfies de Lars, venu des Pays-Bas

"Nous venons des Pays-Bas!

- Oh mon Dieu", répond Hillary Clinton à Lars Duursma, un consultant en communication néerlandais venu passer trois semaines aux Etats-Unis pour importer les techniques politiques américaines dans son pays... et collectionner les selfies au passage.

Lars, 33 ans, a joué des coudes avec son collègue Victor Vlam, 31 ans, pour demander une photo à la candidate démocrate à la Maison Blanche, à la fin d'un meeting dimanche dans la petite ville de North Liberty. Les 15 candidats aux primaires républicaines et démocrates sillonnent cette semaine l'Iowa, dans le centre du pays, en vue des consultations électorales de lundi prochain.

La compétition électorale attire aussi touristes, curieux, passionnés de politique et, apparemment, des consultants en communication du reste du monde.

Deux jours plus tard, on retrouve Lars, Victor et leur amie Bertine (en vacances) à une réunion publique de Marco Rubio, un républicain, à Marshalltown.

"Je puise mon inspiration des élections américaines", explique Lars, fondateur et PDG de Debatrix, une petite entreprise qui aide de grands patrons néerlandais et des responsables européens à préparer des débats ou des discours. Le voyage de trois semaines est financé par l'entreprise.

Par exemple, les hommes politiques néerlandais, en discours, regardent mécaniquement l'auditoire de droite à gauche. Ici, Lars a remarqué qu'Hillary Clinton fixait son regard sur une seule personne à la fois, intensément.

Le consultant prend aussi note du ton employé par les candidats américains. Il est impressionné par la prouesse de Donald Trump, qui reste drôle et presque bonhomme en discours, contrairement au populiste néerlandais Geert Wilders.

"Geert Wilders a toujours l'air en colère, alors que sur le fond, Donald Trump et lui sont assez proches", dit Lars.

A ce jour, ils ont déjà arraché des selfies à Donald Trump, Hillary Clinton, Marco Rubio, Ted Cruz et même Mike Huckabee, un candidat républicain marginal qui remporta en 2008 le vote de l'Iowa. Mike Huckabee a paraît-il apprécié de parler de la Hollande.

Prochaine étape pour les Néerlandais: le New Hampshire, qui votera le 9 février.

ico/bdx