NOUVELLES
27/01/2016 00:43 EST | Actualisé 27/01/2017 00:12 EST

5 questions pour comprendre la mission de Kathleen Wynne en Inde

La première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, s'envole pour l'Inde, où elle dirigera une mission économique de dix jours.

Un texte d'Alex Boissonneault

1 - Qui prend part à la mission?

Kathleen Wynne sera accompagnée d'une délégation de 9 députés libéraux, de 50 dirigeants du monde des affaires, de 19 représentants d'établissements d'enseignement postsecondaire et de 3 leaders politiques municipaux. Kathleen Wynne affirme aussi que le premier ministre Justin Trudeau et que le maire de Toronto, John Tory, se rendront aussi Inde.

La province promet que les membres de la délégation qui ne font pas partie du gouvernement devront assumer leurs propres dépenses.

2 - Pourquoi ce voyage?

Selon Mme Wynne, ce voyage sera l'occasion d'approfondir les liens qui unissent la province à l'un des marchés les plus prometteurs de la planète.

Le gouvernement s'attend à ce que cette mission permette la signature de nouvelles ententes qui pourront accroître les exportations ontariennes, en misant notamment sur l'expertise de la province en matière de développement durable et d'infrastructure urbaine.

3 - Kathleen Wynne s'est-elle inspirée de l'opposition?

La mission de Kathleen Wynne arrive à un drôle de moment. Le chef de l'opposition officielle, Patrick Brown, a pris la tête de sa propre délégation en Inde au début du mois.

Le député conservateur de Simcoe-Nord s'était déjà rendu une quinzaine de fois dans ce pays avant prendre la direction de son parti l'année dernière. Il est un ami personnel du premier ministre indien Narenda Modi.

De dire que la première ministre ontarienne s'est inspirée de son adversaire est peut-être exagéré, puisque le voyage est prévu depuis plusieurs mois. Kathleen Wynne a d'ailleurs rappelé que Patrick Brown s'est rendu en Inde à titre de simple citoyen alors qu'elle s'y rend « à titre de première ministre de la province »

4 - Quel sera le trajet de la délégation ontarienne?

La première ministre quitte Toronto le 27 janvier pour se rendre à New Delhi. De là, Kathleen Wynne se déplacera vers Chandigarh, Hyderabad et jusqu'à Mumbai. New Delhi et Mumbai sont des centres politique et économique majeurs de l'Inde. Hyderabad est un foyer industriel, et Chandigarh a la réputation d'être une ville « intelligente », bénéficiant de l'initiative indienne Smart City.

La mission prend fin le 6 février. La première partie mettra l'accent sur les volets culturel et gouvernemental. La seconde, sur les partenariats d'affaires.

5 - Une mission commerciale, qu'est-ce que ça donne?

Beaucoup, à en croire le gouvernement ontarien. D'abord, Kathleen Wynne rappelle le succès de sa dernière mission en Chine, qui a permis selon elle d'assurer près d'un milliard de dollars d'investissements pour l'Ontario. La première ministre a notamment signé une entente de 210 millions de $ avec l'entreprise des télécommunications Huawei qui devrait permettre de créer 325 nouveaux emplois.

Ensuite, le gouvernement libéral cite les accomplissements de la mission précédente. En 2009, le premier ministre de l'époque, Dalton McGuinty, s'était lui-même rendu en Inde avec une délégation de 27 entreprises de technologie propre. Le voyage aurait généré « pour plus de 650 millions de dollars d'ententes » selon le gouvernement.