NOUVELLES
24/01/2016 23:46 EST | Actualisé 24/01/2017 00:12 EST

Yémen: un juge et 7 membres de sa famille tués dans un raid imputé à la coalition arabe

Un haut magistrat yéménite et sept membres de sa famille ont péri dans un raid aérien de la coalition menée par l'Arabie saoudite, qui a détruit leur maison dans la capitale Sanaa contrôlée par des rebelles chiites, a affirmé lundi l'un de ses proches.

"Le juge Yahia Mohammed Rabia, son fils, trois femmes et trois enfants ont trouvé la mort lorsqu'un missile a touché leur maison", a indiqué à des journalistes le neveu du magistrat.

Ce neveu, Ahmed Mohammed Mohammed, a fait sa déclaration devant les débris de la maison, située dans le centre de Sanaa, en affirmant qu'elle avait été touchée dans la nuit de dimanche à lundi par l'aviation de la coalition arabe.

Il a indiqué que son oncle présidait le tribunal chargé des "affaires terroristes" et devant lequel ont été jugés de nombreux Yéménites, accusés d'appartenance à Al-Qaïda.

Dix mois après le début de la campagne aérienne, l'aviation de la coalition continue de viser quasi-quotidiennement des cibles dans la région de Sanaa et le reste du Yémen, décrites comme des positions militaires des rebelles chiites Houthis pro-iraniens.

Ces derniers restent maîtres de la capitale et d'une bonne partie du nord du Yémen et affirment que les raids de la coalition font essentiellement des victimes civiles.

Des organisations des droits de l'Homme et des ONG travaillant sur le terrain ont déploré de leur côté de nombreuses personnes tuées et blessées parmi les civils lors de raids aériens ou dans les combats entre Houthis et troupes fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi.

Selon l'ONU, la guerre au Yémen a fait quelque 6.000 morts depuis mars, dont environ la moitié de civils.

pho/mh/ras/nbz