NOUVELLES
25/01/2016 15:50 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

USA: un jury populaire inculpe des opposants à l'avortement

Un jury populaire du Texas, dans le sud des Etats-Unis, qui se prononçait sur une vente supposée de tissus de foetus par un planning familial, a inculpé lundi des opposants à l'avortement qui avaient diffusé des vidéos soutenues par les conservateurs.

David Daleiden et Sandra Merritt, de l'organisation anti-avortement Center for Medical Progress, ont été inculpés pour avoir falsifié un dossier du gouvernement. M. Daleiden a été en outre inculpé pour un délit relatif à l'achat d'organes humains.

Dans une série de vidéos anonymes diffusées par le Center for Medical Progress, on peut voir des responsables d'un centre de planning familial discuter de la possibilité de donner des parties de foetus avortés à la recherche médicale.

Ces allégations de vente n'ont pas été établies mais ont conduit le planning familial à modifier ses pratiques pour interdire toute indemnisation lors du don de tissus à la recherche médicale par les cliniques.

Le grand jury a aussi conclu que le planning familial n'avait violé aucune loi.

"On nous a sollicités pour enquêter sur des allégations de conduite criminelle par le planning familial du Golfe du Mexique", a rappelé la procureure du comté de Harris, Devon Anderson.

"Comme je l'ai dit au début de cette enquête, nous devons aller là où les indices nous mènent. Tous les indices au cours de cette enquête ont été présentés au grand jury. Je respecte leur décision dans cette affaire difficile", a-t-elle ajouté.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a noté que la décision du grand jury n'aurait pas d'impact sur l'enquête menée par l'Etat sur cette même affaire. "L'Etat du Texas continuera à protéger la vie, et je continuerai à soutenir la législation qui interdit la vente ou le transfert de tissus de foetus", a ajouté le gouverneur républicain.

Selon un éditorial d'un des inculpés, David Daleiden, publié lundi par le quotidien USA Today, le planning familial et la décision "Roe v. Wade" de 1973 qui a légalisé l'avortement "ne sont plus du tout en phase avec l'opinion".

La Cour suprême des Etats-Unis a par ailleurs rejeté lundi un pourvoi présenté par l'Etat du Dakota du Nord, visant à limiter fortement la possibilité pour les femmes de se faire avorter.

Ces affaires s'inscrivent dans une série d'offensives conservatrices aux Etats-Unis cherchant à remettre en cause la légalisation de l'avortement en 1973.

oh/are/sha