NOUVELLES
25/01/2016 04:59 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

Salvador : l'ex-président Flores dans un état critique après un AVC

L'ancien président du Salvador Francisco Flores, accusé d'avoir détourné 15 millions de dollars en provenance de Taïwan et qui doit être bientôt jugé, se trouvait lundi dans un état critique après une hémorragie cérébrale, selon ses avocats.

"Il se trouve actuellement dans le coma, un neurologue l'examine", a annoncé dimanche soir, lors d'une conférence de presse, Yanira Ticas, qui fait partie de l'équipe d'avocats défendant M. Flores, à la tête du pays d'Amérique centrale de 1999 à 2004.

"Il a subi une hémorragie et est paralysé sur toute la partie droite du corps", a-t-elle ajouté.

Escorté par la police, Francisco Flores, 56 ans, a été transporté en ambulance depuis son domicile, où il est en résidence surveillée, jusqu'à un hôpital privé où il est en soins intensifs.

Sa paralysie partielle et son coma "montrent que son hémorragie est assez importante", a souligné un autre avocat de M. Flores, Édgar Morales Joya.

Selon ses avocats, l'état de l'ancien président "est critique".

Le 8 janvier dernier, un tribunal du Salvador avait reporté sine die le procès devant s'ouvrir à l'encontre de Francisco Flores, dans l'attente de pouvoir faire comparaître des témoins d'une banque du Costa Rica, qui doivent s'exprimer sur les transactions bancaires effectuées par M. Flores.

Une enquête avait été ouverte à l'encontre de l'ancien président à la suite des accusations portées contre lui par son successeur, Mauricio Funes. Celui-ci avait affirmé que M. Flores avait reçu au total 15 millions de dollars de Taïwan, en trois chèques entre 2003 et 2004.

Cet argent était destiné à des programmes sociaux mais l'ex-président l'aurait gardé pour lui, selon l'accusation.

Le Salvador reconnaît Taïwan, qui dispose d'une ambassade à San Salvador.

cmm/ll/ka/pjl