NOUVELLES
25/01/2016 01:00 EST | Actualisé 25/01/2016 04:24 EST

Rogers Media supprime 200 emplois, soit 4 % de son personnel

CP

TORONTO - Rogers Media a annoncé à ses employés, lundi, avoir l'intention de réduire la taille de son effectif de quatre pour cent, une décision qui touchera 200 emplois dans ses activités de télévision, de radio, d'édition, ainsi que dans son administration.

Selon la société torontoise, ces coupes d'emplois s'inscrivent dans le cadre des efforts d'efficience en vigueur chez Rogers Communications (TSX:RCI.B), un des plus grands groupes de télécommunications du pays.

Dans une note aux employés de Rogers Media, l'entreprise a indiqué que les coupes débuteraient en février et prendraient fin aussi vite que possible.

L'entreprise n'a pas immédiatement précisé quels postes, programmes, publications ou emplacements seraient touchés.

Rogers Media exploite 24 stations de télévision, 52 stations de radio, 57 magazines et 93 sites internet.

La société n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires au sujet des pertes d'emplois.

Rogers a aussi récemment annoncé une augmentation de 5 $ du prix mensuel de ses forfaits cellulaires "Partagez tout" pour les nouveaux abonnés, ainsi qu'une hausse de 10 $ à 15 $ des coûts mensuels pour les nouveaux clients qui n'achètent pas de nouvel appareil mobile.

"Nous avons fait ces ajustements pour refléter les investissements en cours dans le réseau et les services, ainsi que les conditions actuelles du marché qui ont un impact sur notre industrie", a expliqué un porte-parole de l'entreprise, Aaron Lazarus.

D'autres groupes de médias canadiens ont récemment annoncé des mises à pied. Le quotidien Guelph Mercury a annoncé lundi qu'il mettrait fin cette semaine à son édition imprimée, ce qui entraînera l'élimination de 23 emplois à temps plein et trois autres à temps partiel.

Plus tôt en janvier, Postmedia a annoncé environ 90 coupes d'emplois dans la fusion de salles de nouvelles de quatre villes, dans le but de réduire ses dépenses de 80 millions $ d'ici la mi-2017. Torstar, l'entreprise qui détient le quotidien avec le plus grand tirage au pays, le "Toronto Star", a annoncé en janvier la mise à pied de plus de 300 employés de sa production et de son équipe éditoriale.