NOUVELLES
25/01/2016 12:11 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

Meurtre d'un écologiste au Costa Rica: ouverture du procès en appel

Le procès en appel des sept hommes accusés du meurtre en 2013 de Jairo Mora, un défenseur de l'environnement costaricain, et qui avaient été acquittés en janvier 2015, s'est ouvert lundi au Costa Rica, a constaté l'AFP.

Ces sept hommes, qui sont également accusés du viol de trois Américaines et d'une Espagnole qui travaillaient avec le jeune écologiste, encourent jusqu'à 50 ans de prison, selon les services du procureur.

Fin mai 2013, Jairo Mora surveillait un nid de tortues pour éviter le vol d'oeufs lorsqu'il avait été enlevé par des hommes encagoulés, qui l'avaient battu puis traîné sur la plage après l'avoir attaché à l'arrière d'une camionnette. L'écologiste de 26 ans, qui se consacrait à la protection des tortues marines, était mort étouffé par du sable.

L'affaire avait suscité une vive émotion dans le pays d'Amérique centrale, salué pour ses politiques de défense de l'environnement.

Selon l'accusation, les sept suspects faisaient partie d'une bande criminelle qui se consacre au commerce d'oeufs de tortues et considérait M. Mora comme un obstacle à ses activités.

Deux mois après les faits, la police avait interpellé plusieurs suspects en possession de téléphones portables et de vêtements appartenant aux victimes.

Mais lors du procès en janvier 2015, la juge avait estimé que les preuves exposées "n'établissaient pas avec certitude" la responsabilité des accusés. Ils avaient finalement été acquittés.

En août, une cour d'appel du Costa Rica avait ordonné la tenue d'un deuxième procès.

mas/tup/ger