NOUVELLES
25/01/2016 12:05 EST | Actualisé 25/01/2016 12:06 EST

Un homme doit avertir la police s'il prévoit avoir une relation sexuelle

Hitoshi Nishimura via Getty Images
Security guard using telephone, rear view

LONDRES — Sur ordre du tribunal, un Britannique doit avertir la police 24 heures à l’avance s’il prévoit avoir une relation sexuelle.

L’ordonnance « intérimaire de comportement sexuel à risque », très inhabituelle, sera en vigueur jusqu’à une prochaine audience, dans quatre mois. Une prolongation pourrait être prononcée.

Les ordonnances liées à des comportements sexuels à risque sont utilisées quand des gens n’ont pas été condamnés pour un crime de nature sexuelle, mais que la police les juge à risque de présenter un danger pour le public.

L’ordonnance a été réclamée par la police du Yorkshire du Nord et prononcée par le tribunal de York. Elle remplace une ordonnance précédente, qui arrivait à échéance, qui limitait les activités sexuelles de l’homme.

L’homme en question doit donner à la police le nom, l’âge et l’adresse de toute femme avec qui il prévoit avoir des activités sexuelles au moins 24 heures à l’avance. S’il enfreint les règles, il risque la prison.

Il lui est également interdit d’utiliser Internet à moins de le faire au moyen d’un appareil équipé d’un logiciel policier pour prévenir le crime en ligne.

La seule exception à cette règle est s’il utilise Internet pour chercher du travail dans des bureaux gouvernementaux.

L’homme ne peut être nommé pour des raisons judiciaires. La police a refusé de commenter le dossier.

Galerie photo Souvenirs vulgaires du Vieux-Montréal Voyez les images