NOUVELLES
25/01/2016 03:23 EST | Actualisé 25/01/2016 03:23 EST

Les libéraux critiqués pour la position de Stéphane Dion face à Israël

CP

OTTAWA - Les porte-parole conservateurs en matière d'affaires étrangères accusent le gouvernement libéral d'être mou dans son soutien à Israël.

Cette critique fait suite à une déclaration du ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, exprimant son inquiétude sur la récente montée de la violence en Israël et en Cisjordanie.

M. Dion y affirme la position depuis longtemps défendue par le Canada, soit qu'il aimerait voir une solution à deux États au conflit israélo-palestinien.

Bien qu'il qualifie aussi le Canada d'allié et ami inébranlable d'Israël, il ajoute que la construction de colonies israéliennes et la campagne unilatérale de la Palestine pour être reconnue comme État n'aident en rien au rétablissement de la paix.

Les députés conservateurs Tony Clement et Peter Kent ont reproché

à M. Dion d'avoir fait un rapprochement entre les deux, sans mentionner le rôle du Hamas, que le Canada a ajouté à sa liste d'organisations terroristes.

Le conflit israélo-palestinien, qui a déjà divisé les politiciens canadiens par le passé, fait ce retour à Ottawa au moment de la rentrée parlementaire.

VOIR AUSSI:

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Le premier cabinet de Justin Trudeau Voyez les images