NOUVELLES
25/01/2016 16:38 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

La passion est toujours aussi vive pour Elvis Stojko

L'Ontarien Elvis Stojko a pris sa retraite de la compétition active en patinage artistique il y a 10 ans. Des années plus tard, il est toujours aussi populaire, même auprès des jeunes qui ne l'ont jamais vu patiner.

Un texte de François Le Blanc

L'ancien champion adore rencontrer les gens et regarder les compétitions. Encore aujourd'hui, Stojko se passionne de patinage artistique.

« J'adore l'aspect athlétique de ce sport, combiné avec la musique », dit-il. Il aime aussi l'énergie qui se dégage pendant les chorégraphies et l'adrénaline qui monte en lui.

Cette passion a commencé très jeune pour Elvis Stojko, mais il a vécu beaucoup d'embûches.

« Le hockey était roi. En plus, j'étais petit et je faisais du patinage artistique, ce qui n'était pas très « masculin », confie-t-il. Mais, on peut approcher cela de plusieurs façons. »

En grandissant, il s'est donné comme mission de changer le visage du patinage artistique, pour montrer ce sport sous un autre jour. « Il ne faut pas avoir un certain style, avec une direction. On peut être soi-même, dit-il. J'allais à contre-courant, c'était difficile, mais j'ai réussi. »

Persévérance

Elvis Stojko a eu raison d'être persévérant. À 17 ans, à Halifax, en 1991, il participait à ses premiers championnats mondiaux. Il a appris beaucoup de cette expérience. Sa neuvième place ne passera pas à l'histoire, mais elle a lancé sa carrière.

« J'étais dans l'ombre de Kurt Browning. Tous les entraînements étaient présentés à guichets fermés, se souvient-il. Constamment, je devais toujours être au sommet de ma forme. »

La suite de son histoire est connue. Elvis Stojko a remporté sept fois le championnat national masculin. Il compte trois titres mondiaux et deux médailles d'argent aux Jeux olympiques.

Elvis Stojko sert aujourd'hui d'exemple pour les jeunes garçons qui rêvent un jour de réussir dans un autre sport.