NOUVELLES
25/01/2016 11:53 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

La CONCACAF présente son projet de réforme de ses institutions

La Confédération du football d'Amérique nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF), au coeur du scandale de corruption de la Fifa, a présenté lundi le projet de réforme de ses institutions qui sera soumis au vote de ses fédérations le 25 février.

Il prévoit notamment la création d'un conseil de direction comprenant jusqu'à 15 membres pour remplacer l'actuel comité exécutif, et la limitation à douze ans des mandats des membres de ce conseil de direction et des différentes commissions.

"Ce processus de réforme est destiné à séparer les instances politiques de celles en charge des questions commerciales et administratives", a indiqué la CONCACAF dans un communiqué.

"La CONCACAF aura ainsi un mode de gouvernance et de fonctionnement conforme à ce qui se fait de mieux dans le monde de l'entreprise", a-t-elle ajouté.

La CONCACAF veut également créer un comité d'éthique en charge notamment de l'examen des candidatures et disposer d'un droit d'audit sur les finances des fédérations à qui elle verse des subventions.

Le vote sur ce projet de réforme aura lieu le 25 février, en marge de l'élection à la présidence de la Fédération internationale de football à Zurich (Suisse).

La CONCACAF a vu plusieurs de ses hauts dirigeants accusés par la justice américaine d'être impliqués dans le scandale de la Fifa, pour des faits de racket, fraude et blanchiment portant sur des dizaines de millions de dollars pendant plus de 25 ans.

Jeffrey Webb, son ancien président, a été arrêté en mai en Suisse, et son successeur Alfredo Hawit a été extradé aux Etats-Unis en décembre.

jr/pel