NOUVELLES
25/01/2016 00:57 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

Indonésie: des extrémistes islamistes reçoivent des fonds de Syrie et d'Australie (ministre)

Des groupes extrémistes islamistes en Indonésie ont reçu des fonds de Syrie et d'Australie, a déclaré lundi le ministre indonésien de la Sécurité, Luhut Panjaitan, après les attentats meurtriers de Jakarta le 14 janvier, revendiqués par le groupe Etat islamique (EI).

Il a été découvert la semaine dernière qu'environ 800.000 dollars (740.000 euros) avaient été envoyés à des groupes extrémistes indonésiens, a déclaré Luhut lors d'un forum sur la défense à Singapour.

Quelque 100.000 dollars (93.000 euros) provenaient de la ville syrienne de Raqa, fief de l'EI, pour soutenir les activités de jihadistes en Indonésie, et environ 700.000 dollars (647.000 euros) d'Australie, a-t-il ajouté.

"Nous remontons maintenant à la source des financements", a souligné Luhut.

Le ministre a observé qu'il n'a pas pu être établi d'où exactement venaient les fonds d'Australie: "nos agences travaillent actuellement d'arrache-pied pour essayer de surveiller ce soutien financier, car sans financement je ne pense pas qu'ils puissent agir de manière plus agressive", a-t-il dit.

Une plus grande coopération internationale est nécessaire dans la mesure où aucun pays ne peut lutter seule contre cette menace, a estimé Luhut.

Les attentats suicide et attaques à main armée dans le centre de Jakarta le 14 janvier ont fait quatre morts et plus d'une vingtaine de blessés. Les quatre assaillants ont également été tués.

Les enquêteurs soupçonnent Katibah Nusantara, un groupuscule lié à l'EI qui contrôle de vastes de territoires en Syrie et en Irak, d'avoir orchestré ces attaques depuis la Syrie.

mba/rb/bfi/pt