NOUVELLES
25/01/2016 01:22 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

Hollande déterminé à "frapper encore" l'EI qui "nous menace et tue nos enfants"

La France est déterminée à "frapper encore" l'organisation Etat islamique (EI) qui "nous menace et tue nos enfants", a déclaré lundi François Hollande après la diffusion d'une nouvelle vidéo de menaces de l'EI.

"Nous ne nous laisserons jamais impressionner" a-t-il dit à la presse à New Delhi où France et Inde ont publié une déclaration conjointe sur le contre-terrorisme, à l'occasion de la visite d'Etat du président français.

"Nous savons qui nous a frappés, c'est Daech qui d'ailleurs revendique ses crimes, exhibe les auteurs de ces forfaits, de ces assassinats, qui diffuse des images atroces", a poursuivi M. Hollande.

La vidéo publiée dimanche met en scène de façon posthume neuf auteurs des attentats qui ont fait 130 morts le 13 novembre à Paris, montrant la plupart d'entre eux en train de procéder à des décapitations.

Elle profère des menaces contre les dirigeants des pays participant à la coalition antijihadiste conduite depuis septembre 2014 par les Etats-Unis contre l'EI en Syrie et en Irak.

"Ces provocations odieuses amplifient encore la résolution qui est la nôtre, qui est la mienne pour protéger les Français (..) mais aussi pour frapper, frapper encore cette organisation qui nous menace et qui tue nos enfants", a ajouté M. Hollande.

De son côté Narendra Modi a déclaré que les dirigeants des deux pays avaient convenu "de renforcer notre coopération antiterroriste pour pouvoir atténuer et réduire de façon tangible la menace de l'extrémisme et du terrorisme dans nos sociétés.

"La communauté mondiale doit agir de façon décidée contre ceux qui fournissent un refuge aux terroristes, les alimentent en finances, entrainements et infrastructures de soutien", a-t-il poursuivi.

L'Inde a récemment été visée par l'attaque meurtrière d'une base aérienne proche de la frontière avec le Pakistan attribuée à un groupe islamiste basé au Pakistan.

swi-ef/