NOUVELLES
24/01/2016 21:58 EST | Actualisé 24/01/2017 00:12 EST

Départ du président iranien pour l'Italie et la France

Le président iranien Hassan Rohani a quitté Téhéran pour une visite officielle en Italie et en France, axée en grande partie sur l'économie, a rapporté la télévision d'Etat.

"Ce voyage a lieu après l'accord nucléaire et la fin des sanctions et de ce fait il se déroule à un moment historique (...)", a déclaré M. Rohani à l'aéroport, cité par la télévision.

"Nous voulons en profiter au maximum pour le développement du pays et l'emploi des jeunes", en renforçant la coopération économique et facilitant les investissements des sociétés italiennes et françaises en Iran", a-t-il ajouté.

M. Rohani qui sera en Italie lundi et mardi avant de se rendre en France devait effectuer ce voyage en novembre 2015 mais il avait dû l'annuler à la suite des attentats meurtriers de Paris le 13 novembre.

Une importante délégation, formée de 100 acteurs économiques ainsi que des ministres des Affaires étrangères, du Pétrole, des Transports, de l'Industrie et de la Santé, accompagne le président iranien.

Selon M. Rohani, "deux documents importants, des feuilles de route à moyen et long terme seront signés avec l'Italie et la France".

Les discussions porteront également sur les investissements des sociétés italiennes et françaises en Iran et sur "le transfert de technologie".

"Dans le domaine des transports, des documents seront signés en France, nous devons moderniser notre flotte aérienne et acheter des locomotives" pour le transport ferroviaire, a dit encore le président iranien.

Samedi, le ministre iranien des Transports Abbas Akhoundi a annoncé la signature d'un accord pour l'achat de 114 Airbus lors de la visite du président Rohani en France.

"Des contrats importants seront probablement signés aussi bien avec Peugeot qu'avec Renault", a déclaré encore M. Rohani, sans donner de détails.

En Italie, le président iranien doit aussi rencontrer le pape François.

sgh/hj