NOUVELLES
25/01/2016 16:04 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

Colombie: "le monde entier" soutient le processus de paix (président)

La volonté de l'ONU de superviser le règlement final du conflit entre le gouvernement colombien et la guérilla des Farc signifie que "le monde entier" soutient désormais le processus de paix, a déclaré lundi le président colombien Juan Manuel Santos.

"La décision que le Conseil de sécurité a prise signifie qu'à partir de maintenant nous n'avançons plus seuls, mais avec l'aide de l'ONU, du monde entier, vers la fin de cette guerre", a dit M. Santos lors d'une intervention télévisée.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a accepté lundi de superviser le règlement de ce conflit vieux d'un demi-siècle entre Bogota et la guérilla marxiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc).

Aux termes d'une résolution du Conseil adoptée à l'unanimité, une "mission politique" de l'ONU sera établie, à la demande des deux parties, avec des observateurs internationaux chargés de surveiller notamment le désarmement de la guérilla qui compte encore environ 7.000 combattants.

Les deux parties mènent des négociations depuis fin 2012 à La Havane. Il y a quelques mois, Bogota et les Farc ont convenu de signer un accord de paix définitif avant le 23 mars, qui mettra fin au conflit armé le plus ancien d'Amérique latine.

Celui-ci a fait au moins 220.000 morts, six millions de déplacés et des dizaines de milliers de disparus.

atm/ad/plh/mf