NOUVELLES
25/01/2016 13:12 EST | Actualisé 25/01/2017 00:12 EST

Canada: un policier coupable de tentative de meurtre, pas d'assassinat

Un policier canadien a été reconnu coupable lundi de tentative de meurtre, mais pas d'assassinat, sur un jeune qui refusait de lâcher son couteau face aux sommations des forces de l'ordre, un incident qui avait déclenché des manifestations à Toronto en juillet 2013.

Le jury a acquitté James Forcillo des chefs d'inculpation d'homicide volontaire et d'assassinat mais a toutefois retenu la culpabilité de tentative de meurtre pour des tirs sur la victime déjà atteinte et allongée près du poste de conduite du tramway.

Ce policier risque la prison à vie mais son avocat, Peter Brauti, qui veut éventuellement faire appel, a demandé au juge de surseoir à la procédure sur la peine.

Dans le centre-ville de Toronto le 27 juillet 2013 en soirée, Sammy Yatim avait menacé d'un couteau les passagers d'un tramway qui étaient tous sortis du transport en commun, à l'exception du chauffeur. Ce dernier avait échangé quelques minutes avec ce jeune de 18 ans avant lui aussi de sortir calmement.

Sur les images vidéos filmées par les caméras de sécurité du tramway, et montrées à l'audience, des policiers avaient à environ 5 mètres mis en joue Sammy Yatim en le sommant de lâcher son couteau.

Neuf détonations sont entendues et le jeune homme tombe sur le dos, toujours dans le tramway, où les policiers ont ensuite utilisé leur pistolet à impulsion électrique et où des tirs sont encore entendus. Transporté à l'hôpital, ce jeune Syrien arrivé cinq ans plus tôt au Canada, succombait à ses blessures.

Dans ce procès, "de façon absolue et sans équivoque, la preuve sous forme de vidéo a changé la donne". La police est maintenant redevable vis-à-vis des citoyens, a noté un avocat de la défense.

Le jury n'a pas retenu de culpabilité contre James Forcillo pour ses premiers coups de feu qui avaient touché le jeune homme. En revanche, le jury a jugé que les tirs dans un deuxième temps sur Sammy Yatim à terre, n'étaient pas nécessaires, retenant la culpabilité pour tentative de meurtre.

Les policiers "devraient-ils hésiter quand ils doivent prendre une décision" rapide dans l'action au risque de leur vie, a questionné le président du syndicat des policiers Mike McCormack en s'interrogeant sur le sens du verdict pour les forces de l'ordre confrontées au quotidien à la violence.

amc/dtd/mbr/sha