NOUVELLES
22/01/2016 13:35 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

Voici des réactions en vrac aux funérailles de René Angélil

MONTRÉAL — Voici des réactions en vrac recueillies vendredi aux funérailles de René Angélil, mari et gérant de la chanteuse Céline Dion:

«C'est un rassembleur. Il était très fan de nous (la famille), en fait. Il nous faisait raconter des histoires, des petits bouts de tounes. Tout lui plaisait. C'était un rassembleur. Il a grande place dans nos coeurs et on ne l'oubliera jamais.»

— Claudette Dion, soeur de Céline Dion

------

«Je le connais aussi intimement comme beau-frère, mais je le connais aussi intimement comme un ami. (...) La première fois qu'on s'est rencontrés, il m'a dit: "Jacques, t'es bien plus que le frère de Céline pour moi, tu es mon chum". Vous savez ce que ça veut dire quand René dit que c'est son chum. René, ses chums, c'est ses chums.»

— Jacques Dion, frère de Céline Dion

------

«La dernière fois que je l'ai vu, c'était un lunch à Paris, en décembre 2014. (...) Il avait une rechute de son cancer. Il était de bonne humeur, on avait passé l'après-midi à luncher avec Garou au restaurant. C'était le lendemain de la dernière de Céline à Bercy. (...) Il m'avait amené et il avait tenu à ce que je fasse une entrée dans la salle avec lui. Il m'a tenu la main pendant tout le spectacle. (...) J'ai senti ce soir-là qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Je sentais qu'il était troublé. C'est un merveilleux dernier souvenir.»

— Le parolier Luc Plamondon

------

«La journée d'hier a été très difficile pour moi, c'est mon enfance qui est là. On a vécu des moments extraordinaires, lui et moi. C'est un frère pour moi, c'est comme si je perdais mon propre frère. On a été plus ensemble qu'avec nos familles. On vivait dans le même hôtel, on avait une chambre ensemble à deux lits et on mettait un matelas par terre et on tirait à pile ou face pour savoir qui coucherait par terre. Je suis pas encore capable de me mettre dans la tête qu'il est parti. J'ai été avec lui dix jours à Las Vegas avant qu'il ne soit très, très malade, et on n'arrêtait pas de parler des Baronets et je me demandais pourquoi il en parlait si souvent. Il venait d'apprendre qu'il avait un deuxième cancer.»

— Jean Beaulne, ex-membre du groupe Les Baronets, dont faisait partie aussi M. Angélil

------

«Je retiens sa grande générosité, sa bonté, c'est un gars droit avec qui je me sentais vraiment en confiance quand je travaillais avec lui. René est vivant dans nos coeurs et je le remercie pour tout ce qu'il a pu faire pour moi. Il a été d'une aide exceptionnelle au début de ma carrière.»

— Le chanteur René Simard

------

«Fidèle en amitié, en amour, en affaires, un amoureux de la vie. Et comme tous les amoureux de la vie, il ne veut pas être amoureux tout seul, il voulait que les autres fassent partie de l'affaire. Son intelligence était dans son attention et sa curiosité à aller chercher l'opinion des autres. Si tu avais fait quelque chose pour lui quand tu avais 12 ans, ce qui est mon cas, il allait s'en souvenir le reste de sa vie. (...) Pour Céline, tous ceux qui ont déjà travaillé avec elle auraient donné 150 pour cent. Mais parce que René était là et qu'il venait t'en chercher encore un petit peu, on a tous donné 250 pour cent. Son ambition et sa façon de la jouer avec beaucoup de classe, avec beaucoup de cool et avec beaucoup de générosité, je pense que c'est comme ça qu'on veut être comme Québécois.» 

— Grégory Charles, musicien, animateur, ancien choriste de Céline Dion

------

«Un homme d'une immense gentillesse, un homme profondément amoureux des artistes. Il respectait les artistes, indépendamment de leur notoriété ou de leur statut. Un homme qui inspirait le respect, un homme inspirant tout court.»

— Éric Lapointe, chanteur

------

«Les Québécois ont eu beaucoup de respect pour la démarche de Céline dans sa façon de conquérir la planète. Je ne connais pas un politicien qui ne s'est pas vanté du succès de Céline dans le monde alors ça représente sûrement quelque chose d'important.»

-Paul Piché, chanteur

------

«René a quand même fait tellement pour le Québec. Ç'a été un des trois plus grands impresarios que la musique ait connus. Ce qui frappait chez lui c'est cette humilité, cette modestie. Il était tellement à l'écoute des gens même sans vraiment les connaître.»

— Mireille Deyglun, comédienne

------

«On est passés par beaucoup d'émotions. René, je l'ai connu plus en 2008 avec le show 'Céline sur les Plaines' et j'ai été vraiment marqué par son implication artistique. Ce n'est pas seulement un gérant 'business', mais il était tellement impliqué dans toutes les facettes de la carrière de Céline. C'est une immense perte. Je me compte chanceux d'avoir vécu ça avec lui.»

— Scott Price, directeur musical de Céline Dion

------

«Mme Céline Dion est une grande artiste du Québec qui nous rend très fiers, bien sûr grâce à son talent immense et on sait que M. Angélil a joué un rôle important pour le développement de sa carrière et de son rayonnement international, mais c'est lui-même qu'on veut honorer aujourd'hui. C'est pour ce qu'il a fait, lui, bien sûr, pour la diffusion de notre culture partout dans le monde, il a fait beaucoup. Également, c'était un grand philanthrope, quelqu'un qui était très aimé par le milieu artistique, on le voit, et on le voit aujourd'hui aussi, très près du coeur des Québécois. Il a osé dire: on peut être les meilleurs au monde, cette chanteuse peut être la meilleure au monde. Et il l'a fait»

— Philippe Couillard, premier ministre du Québec

------

«Il laisse une fierté au Québec. Je réécoutais ce matin toutes sortes d'événements où il était avec sa femme, et où sa femme chantait en duo avec des chanteurs de partout dans le monde. On le sait, mais il faut se rendre compte de l'affection, l'estime et l'admiration que les fans avaient de très, très nombreux pays, et ça, c'est René Angélil qui était derrière tout ça. On lui doit la fierté et le fait de n'avoir jamais oublié le Québec. (...) Ç'a été un grand Québécois, on est très content de faire des funérailles nationales, il le mérite.»

— Hélène David, ministre de la Culture et des Communications du Québec

------

«C'est quelqu'un qui avait beaucoup d'ambition. Au Québec, pendant beaucoup d'années, on n'avait pas confiance en nous, on était un peu colonisés. Il a démontré aux Québécois que c'était possible d'avoir des rêves et de les réaliser. Il a inspiré beaucoup d'entrepreneurs et je m'inclus là-dedans. (...) Je suis député de L'Assomption, et ça inclut la ville de Charlemagne, et il a permis de faire de Céline quelqu'un qui faisait la fierté de tous les gens de Charlemagne et autour.»

— François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ) et fondateur d'Air Transat

-------

«Je dis au revoir à René Angélil, un homme qui a été excellent dans son domaine, mais un homme qui a aimé Céline. Donc je suis ici beaucoup pour elle, pour partager l'amour de la population québécoise pour Céline, qui a beaucoup de chagrin aujourd'hui.»

— Françoise David, coporte-parole de Québec solidaire

-------

«C'était un géant. Ensemble, ils (Céline Dion et René Angélil) ont créé le plus grand "success story" du showbizz de l'histoire du Canada, je pense.»

— Brian Mulroney, ancien premier ministre du Canada

-------

«J'ai eu le privilège de lui remettre l'Ordre national du Québec en 2009. Le souvenir que j'ai de René Angélil, c'est les fêtes du 400e (de la ville de Québec) en 2008. Ils avaient accepté lui et Mme Dion de changer leur horaire pour participer à un grand concert sur les plaines d'Abraham. Ils l'ont fait très généreusement, parce que c'était un événement pour le Québec. Il y a entre nous et René Angélil et Mme Dion une relation symbiotique. L'ADN est le même. C'est un homme qui nous a prouvé que tout est possible.»

— Jean Charest, ancien premier ministre du Québec

------

«On est ici pour célébrer l'amour entre deux être dans une famille qui a rayonné partout. C'est par notre présence qu'on va essayer de comprendre le mieux qu'on peut leur peine et leur perte.»

— Sophie Grégoire, épouse du premier ministre Justin Trudeau

-------

«M. Angélil a été un géant pour la culture québécoise et canadienne. Il a été capable de la faire rayonner à travers le monde, capable de démontrer que la musique n'avait pas de frontières, capable de démontrer que l'ambition pouvait être saine, pouvait être grande.»

— Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien

-------

«Je suis parfaitement d'accord (avec des funérailles nationales) pour les raisons de culture, économie, célébrité dans le monde. (Son héritage est) que le Québec peut avoir une réputation internationale en culture. Céline, dans sa catégorie, c'est la plus importante du temps. On est reconnaissant pour ça et c'est pour ça qu'il a des funérailles nationales.»

— Bernard Landry, ex-premier ministre du Québec

-------

«C'est un modèle qui incarne à lui seul la diversité québécoise dans une réussite d'intégration au Québec. Ce sera toujours une référence. Ce sont deux êtres qui, même séparés par la mort, resteront dans nos mémoires toujours ensemble. Ils ont fait beaucoup pour le Québec, pour notre identité, pour notre culture, pour notre langue.»

— Maka Kotto, député péquiste de Bourget, ancien ministre de la Culture et des Communications du Québec

-----

«J'ai du respect pour la famille, pour lui-même, René Angélil, pour sa femme, et j'ai du respect pour leur amour du Québec. Je trouve qu'ils l'ont partagé et c'est formidable. Ils ont atteint des sommets, une hauteur que peut-être peu de Québécois avaient atteint jusqu'à maintenant, en ne perdant jamais les racines qui les ramenaient ici, et leur joie était d'y revenir. La preuve c'est qu'il est ici pour leur dernier voyage.»

— Louise Harel, ex-ministre

------

«Je crois que les gens que l'on aime ne nous quittent jamais vraiment, et pour (Céline Dion), je pense que M. Angélil sera toujours là. C'est un gérant qui a toujours été présent, visible, accessible, il a toujours représenté ce travail-là à travers Céline Dion dans sa carrière. Quand on voit les gens, l'émotion du Québec face à un homme comme celui-là, qui a fait rayonner le Québec à travers le monde, je pense que c'est un juste hommage que d'être là aujourd'hui.»

— Robert Poëti, ministre des Transports

------

«C'est un géant, mais c'est aussi le petit gars de Villeray, c'est quelqu'un qui n'a jamais oublié ses racines, qui a toujours travaillé pour le monde et évidemment avec Céline Dion, ce couple merveilleux. Il a mis Montréal sur la 'mappe'. Il fait partie de ces grands qui ont fait une différence dans la culture. Avec lui, maintenant, beaucoup de gens croient qu'on peut aspirer et aller au bout de nos rêves sur la scène internationale.»

— Denis Coderre, maire de Montréal

------

«J'ai tellement de beaux souvenirs avec René. Ça faisait peut-être une quinzaine d'années de mon côté que je le côtoyais et j'ai tellement de beaux souvenirs. C'était tellement quelqu'un de généreux. René, on était avec lui et il nous faisait tellement nous sentir important. Il te faisait vraiment sentir spécial.»

— José Théodore, ex-gardien de but du Canadien de Montréal

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!