NOUVELLES
22/01/2016 14:55 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

Virus zika: l'Equateur demande aux femmes de "reporter leurs grossesses"

Le ministère équatorien de la Santé a à son tour demandé vendredi aux femmes de "reporter leurs grossesses" en raison du risque de contamination par le virus du zika qui peut provoquer de graves malformations du foetus.

"Margarita Guevara, ministre de la Santé, recommande aux femmes en âge fertile, et qui vivent dans des zones à risque du fait du zika, de reporter leurs grossesses", selon un communiqué du ministère.

Douze cas confirmés de zika ont été officiellement répertoriés en Equateur, dont sept autochtones et cinq de personnes contaminées à l'étranger.

A ce jour, les autorités n'ont répertorié aucun cas de femme enceinte contaminée par le zika, qui est transmis par le moustique Aedes Aegypti, porteur aussi de la dengue et du chikungunya.

La Colombie et le Salvador ont également conseillé aux couples d'éviter les grossesses en raison de la propagation du virus, tandis que les Etats-Unis ont recommandé aux femmes enceintes de ne pas voyager dans 22 pays d'Amérique latine et des Caraïbes.

Il n'existe pas de traitement curatif, ni de vaccin contre cette maladie, seulement des traitements des symptômes.

Ces manifestations sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées, et se manifestent dans les trois à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique.

pld/fpp/tup/mf

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!