NOUVELLES
21/01/2016 20:20 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Venezuela: le Parlement rejettera le décret instituant l'état d'"urgence économique"

Le décret instituant l'état d'"urgence économique" au Venezuela sera rejeté vendredi par le Parlement, dominé par l'opposition au président Nicolas Maduro, les informations nécessaires pour soutenir la demande de l'exécutif n'ayant pas été fournies, a indiqué le président du Parlement à CNN.

"Comment peut-on voter pour un décret quand le gouvernement n'a même pas fourni les informations qui pourraient éventuellement parler en sa faveur?", s'est interrogé le Henry Ramos Allup dans une interview accordée à la chaîne américaine jeudi soir.

Il a estimé que "ce serait totalement irresponsable de la part de l'Assemblée nationale d'approuver un décret de cette magnitude (...) à l'aveugle, sans aucune information, après que le gouvernement lui-même a renoncé" à en donner.

Le gouvernement vénézuélien a annulé jeudi à la dernière minute l'intervention devant le Parlement de plusieurs ministres, qui devaient expliquer l'état d'"urgence économique" pour 60 jours décrété par le président Maduro.

Toutefois, M. Ramos Allup a assuré que le Parlement et le gouvernement se sont mis d'accord pour que le contact soit maintenu.

Le chef du groupe du parti socialiste au pouvoir, Hector Rodriguez, a estimé que l'opposition voulait faire de la comparution des ministres un "show médiatique", sans "débattre avec sincérité des problèmes économiques".

Henry Ramos Allup a indiqué que les membres de la commission étudiant le décret avaient refusé "catégoriquement" de mener cette session sans la participation de la presse et annoncé que la Chambre prendrait sa décision sur le texte vendredi.

La mesure a été prise par le président Maduro, au pouvoir depuis 2013 et en pleine crise institutionnelle après la victoire de l'opposition aux élections législatives de décembre, une première depuis 1999, doublée d'une crise économique profonde.

Selon la Banque centrale, entre janvier et septembre 2015, l'inflation a atteint 108,7%, une des plus élevées au monde, et le PIB a diminué de 4,5% sur la même période, dans ce pays aux plus larges réserves de pétrole de la planète plombé par la chute des cours du brut.

axm/mis/cd/et/yow/mda

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!