NOUVELLES
22/01/2016 09:16 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

Une grève ou un lock-out déclenché à minuit au «Chronicle Herald» de Halifax

HALIFAX — Une grève ou encore un lock-out semble inévitable au sein du plus important quotidien indépendant du Canada.

Le syndicat représentant les employés de la rédaction du «Chronicle Herald» de Halifax a indiqué que les 61 employés de la salle des nouvelles seront en grève légale ou encore en lock-out à compter de 00h01, samedi.  

Le Syndicat typographique de Halifax estime que l'objectif principal du patronat dans ce conflit de travail est de désunir les syndiqués.

Le syndicat a dit qu'il n'en aurait «que le nom» si les propositions qui engendreraient plus de 1232 changements au contrat de travail actuel étaient acceptées.

Il a ajouté qu'il avait appris jeudi soir que le quotidien avait conclu une entente de partage des informations avec «Brunswick News», qui appartient à James K. Irving.

L'entreprise souhaite réduire les salaires, allonger les heures de travail, modifier les futures prestations de retraite et limoger jusqu'à 18 travailleurs pour faire face aux défis économiques qui assaillent l'industrie de la presse écrite en Amérique du Nord.

Le chef de la direction de l'entreprise, Mark Lever, a indiqué que le journal continuerait d'être publié en cas de conflit de travail.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!