NOUVELLES
22/01/2016 06:43 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

Madrid proteste contre des déclarations du président vénézuélien

Le gouvernement espagnol a convoqué vendredi l'ambassadeur du Venezuela pour protester contre des déclarations du président Nicolas Maduro qui avait traité le chef de l'exécutif espagnol Mariano Rajoy de "raciste" et de "colonialiste".

L'ambassadeur Mario Isea a été convoqué pour être informé d'"une protestation officielle contre les déclarations de M. Maduro", a annoncé la numéro deux du gouvernement, Soraya Saenz de Santamaria.

M. Maduro avait traité M. Rajoy de "raciste" et "colonialiste" après qu'il eut demandé lundi que les dirigeants politiques vénézuéliens "fassent de leur pays un pays libre et démocratique".

Ce n'est pas la première querelle diplomatique entre Madrid et Caracas. Au cours des deux dernières années, Nicolas Maduro avait déjà traité le chef du gouvernement espagnol de "tueur à gages" et l'avait accusé de comploter pour renverser le gouvernement de Caracas.

M. Maduro critique aussi fréquemment l'un des anciens chefs du gouvernement espagnol, le socialiste Felipe Gonzalez, qui défend les prisonniers politiques au Venezuela.

gr/pmr/lbx/cls

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!