NOUVELLES
22/01/2016 05:17 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

La vedette d'un film portant sur la chasse aux dauphins est expulsée du Japon

TOKYO — Le Japon a ordonné l'expulsion de Ric O'Barry, la vedette du documentaire oscarisé «The Cove» qui porte sur un village japonais s'adonnant à la chasse aux dauphins. Il a cependant refusé de quitter, insistant pour dire qu'il était au Japon en tant que touriste afin d'observer les dauphins.

M. O'Barry, l'ex-instructeur de dauphins de la série télé «Flipper», a été détenu quand il est arrivé lundi à l'aéroport international Naruta de Tokyo.

Les autorités japonaises ont décidé vendredi de refuser l'appel qu'il avait logé afin d'entrer au pays, selon son fils, Lincoln O'Barry. Son fils et son avocat ont mentionné que les responsables de l'immigration accusent M. O'Barry d'avoir menti lors de l'interrogatoire et d'être associé au groupe de lutte contre la chasse aux mammifères marins «Sea Shepherd», ce que nie M. O'Barry.

Les responsables de l'immigration ont répondu qu'ils ne peuvent commenter pour des motifs de vie privée.

M. O'Barry dirige le projet «Dolphin», qui a comme objectif de protéger les dauphins de la planète. Il visite régulièrement Taiji, le village de pêcheurs dépeint dans «The Cove», qui a remporté l'Oscar du meilleur documentaire en 2009. Dans le film, les dauphins sont dirigés vers une crique, où ils sont harponnés à mort, teintant les eaux rouges de sang.

«Je suis incarcéré sous de faux motifs, a déclaré Ric O'Barry dans un courriel transmis à son fils. Dans un monde où on nous a enlevé tant de choses sauvages et libres, nous devons laisser ces fabuleux dauphins nager librement.»

Ric O'Barry a refusé l'avis d'expulsion et a été déplacé vers un autre pénitencier situé près de l'aéroport Naruta, a précisé son fils.

L'avocat de M. O'Barry, Takashi Takano, qui l'a visité plus tôt vendredi, a confié qu'il était isolé mais qu'il gardait le moral. Le gouvernement devrait émettre sous peu un avis d'éviction formel, a ajouté M. Takano.

M. O'Barry a été interrogé par les services d'immigration japonais auparavant, mais c'est la première fois qu'il est détenu et qu'on lui refuse l'entrée au pays.

Les représentants de l'immigration qui ont dirigé l'interrogatoire de M. O'Barry estiment qu'ils ne peuvent le croire puisqu'il leur a déjà menti auparavant. M. O'Barry a notamment nié qu'il se rendrait à un événement présenté à Tokyo nommé la «Journée des dauphins japonais» en août dernier avant d'y faire une apparition, a expliqué M. Takano.

Les dirigeants et les pêcheurs de Taiji considèrent la chasse comme étant une activité traditionnelle, et ils estiment que la consommation de la viande de dauphin est identique à celle de boeuf ou de poulet.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!