NOUVELLES
22/01/2016 04:51 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

L'ONU dénonce la situation des droits de la personne en Corée du Nord

TOKYO — La situation catastrophique des droits de la personne demeure essentiellement inchangée en Corée du Nord et le leader Kim Jong-un devrait en être tenu criminellement responsable, a affirmé vendredi le rapporteur spécial des Nations unies pour la Corée du Nord.

Marzuki Darusman a dénoncé, à Tokyo, que ses multiples demandes pour visiter le pays aient toutes été rejetées depuis qu'il a été nommé il y a six ans.

Il a dit que les efforts mondiaux pour améliorer la situation en Corée du Nord doivent se poursuivre. En plus des pressions politiques actuelles, a-t-il dit, le leadership nord-coréen devrait maintenant être tenu criminellement responsable.

M. Darusman a rencontré de nombreux experts ainsi que les proches de Japonais qui auraient été enlevés par la Corée du Nord il y a plusieurs décennies.

Il a déclaré que les efforts de Pyongyang pour améliorer sa performance au chapitre des droits de la personne sont rapidement éclipsés par des gestes agressifs à l'endroit de la communauté internationale — comme l'essai nucléaire réalisé plus tôt ce mois-ci.

Un représentant nord-coréen a déclaré en novembre qu'il est inutile de rencontrer M. Darusman puisque ce dernier réclame constamment un changement de régime.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!