NOUVELLES
22/01/2016 07:25 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

L'ONU dénonce la diatribe anti-gay d'un responsable politique au Malawi

Les Nations unies ont dénoncé vendredi l'impunité dont bénéficie un haut responsable d'un des principaux partis d'opposition au Malawi qui a appelé à "tuer" les homosexuels qualifiés "de pires que des chiens".

Sur sa page Facebook, Kenneth Msonda, le porte-parole du Parti du peuple de l'ancienne présidente Joyce Banda (2012-2014), a écrit en janvier: "Les gays et lesbiennes sont pires que des chiens, ce sont des enfants du diable. Les arrêter ne résoudra pas le problème parce que tôt ou tard ils seront libérés. La meilleure façon de régler le problème est de les tuer".

A la suite d'une plainte de deux groupes de défense des droits de l'Homme, Kenneth Msonda a été poursuivi pour incitation à enfreindre la loi, mais le parquet a finalement renoncé jeudi à le poursuivre.

"Nous sommes préoccupés par l'absence de poursuites qui renvoie un dangereux message, à savoir qu'inciter les autres à tuer des homosexuels est légitime et sera toléré par les autorités" malawites, a réagi vendredi à Genève Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme.

"Le gouvernement du Malawi a la responsabilité, entérinée dans la législation internationale sur les droits de l'Homme, de protéger tout individu contre toute forme de haine ou de violence basée sur ses orientations sexuelles et son sexe, et de tenir responsable toute personne qui use de la violence ou incite d'autres à le faire", a-t-il ajouté.

"Nous exhortons le gouvernement à assumer ses responsabilités en la matière", a-t-il conclu.

De son côté, Kenneth Msonda a déclaré à l'AFP vendredi que "l'affaire était close". "Il n'y a pas d'excuses à faire. Des excuses à qui ?", a-t-il demandé.

La législation malawite qui interdit l'homosexualité a été récemment suspendue. L'homosexualité reste toutefois largement tabou dans ce petit pays d'Afrique australe.

fm-bed/pid/de

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!