NOUVELLES
22/01/2016 04:33 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

Japon-Russie: Poutine et Abe discutent d'une possible rencontre

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe et le président russe Vladimir Poutine se sont mis d'accord vendredi pour organiser une visite de M. Abe à Moscou alors que les deux pays sont toujours enferrés dans une dispute territoriale.

Cette rencontre dans la capitale russe doit avoir lieu "au moment opportun", ont décidé les deux dirigeants au cours d'une conversation téléphonique, a indiqué le ministère japonais des Affaires étrangères dans un communiqué, ajoutant que M. Poutine pourrait ensuite se rendre dans l'archipel.

L'entretien a eu lieu à l'initiative de Tokyo, a de son côté précisé le Kremlin dans un communiqué.

La Russie et le Japon se disputent quatre îles du sud de l'archipel des Kouriles saisies à la fin de la Seconde guerre mondiale par l'Union soviétique et revendiquées par Tokyo, et n'ont de ce fait toujours pas signé d'accord mettant officiellement fin au conflit.

Les négociations concernant ces quatre îles volcaniques appelées Territoires du Nord par le Japon restent au point mort depuis l'annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie en mars 2014, condamnée par Tokyo et les Occidentaux.

"Le développement des relations russo-japonaise a été discuté en détail", a déclaré la présidence russe dans son communiqué.

M. Abe a pour sa part informé M. Poutine de la création à Tokyo d'un nouveau poste diplomatique consacré aux discussions avec la Russie. Chikahito Harada, ancien ambassadeur en Russie a été choisi pour cette mission de dialogue "à un haut niveau" dans les relations russo-japonaises, ont précisé des responsables nippons.

L'entretien a également porté sur la "situation dans la péninsule coréenne", la crise syrienne et la lutte contre le terrorisme, a précisé le Kremlin.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe, fort de sa position d'actuel président du G7, avait dit lundi ambitionner de parvenir à un rapprochement des sept puissances occidentales avec Vladimir Poutine afin d'engager la Russie à participer à la résolution des multiples crises au Moyen-Orient.

"Nous avons besoin de l'engagement constructif de la Russie", avait déclaré M. Abe dans un entretien accordé conjointement aux quotidiens économiques japonais Nikkei et britannique Financial Times, après avoir évoqué la guerre civile en Syrie, ainsi que le conflit au Yémen et la crise qui oppose l'Iran et l'Arabie saoudite.

si-as-uh/pjl

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!