INTERNATIONAL
22/01/2016 03:37 EST | Actualisé 22/01/2016 03:40 EST

Haïti: élections reportées pour des «raisons de sécurité»

A woman and a child walk past a burning barricade during a protest against President Michel Martelly's government to demand the cancellation of the Jan. 24, elections, in Port-au-Prince, Haiti, Monday, Jan. 18, 2016. Disputed election results have brought paralyzing street protests and many broad accusations of electoral fraud from civil society and opposition groups. (AP Photo/Dieu Nalio Chery)
ASSOCIATED PRESS
A woman and a child walk past a burning barricade during a protest against President Michel Martelly's government to demand the cancellation of the Jan. 24, elections, in Port-au-Prince, Haiti, Monday, Jan. 18, 2016. Disputed election results have brought paralyzing street protests and many broad accusations of electoral fraud from civil society and opposition groups. (AP Photo/Dieu Nalio Chery)

Le président du conseil électoral provisoire (CEP) en charge de l'organisation des scrutins en Haïti, a annoncé vendredi en début d'après-midi le report des élections prévues ce dimanche "pour des raisons évidentes de sécurité".

Le second tour de l'élection présidentielle et des législatives partielles étaient prévus pour dimanche, mais l'opposition a multiplié les manifestations pour dénoncer "un coup d'État électoral" fomenté par M. Martelly.

Pierre-Louis Opont, le président du CEP, a justifié l'annulation du vote, prise à moins de 48 heures des scrutins, par l'"ensemble d'incidents et d'actes violents sur l'ensemble des infrastructures du conseil".

Plusieurs bureaux électoraux ont été incendiés en province dans la nuit de jeudi à vendredi.

Au premier tour du scrutin présidentiel le 25 octobre, le candidat du pouvoir Jovenel Moïse a recueilli 32,76% des voix, contre 25,29% pour Jude Célestin.

Ce dernier, qui n'a pas fait campagne, avait indiqué lundi à l'AFP qu'il refusait de participer au scrutin de dimanche.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter