NOUVELLES
22/01/2016 10:05 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

Des Canadiens à la rescousse de Flint, victime d'une crise de l'eau

Deux villes ontariennes offrent leur aide aux habitants de Flint, au Michigan, une ville pauvre victime du niveau élevé de plomb dans l'eau potable qui a provoqué une crise de santé publique.

Les gens de Windsor, en Ontario, ont offert 50 000 bouteilles d'eau à la demande de l'équipe de hockey junior locale. Les Spitfires de Windsor ont lancé cette initiative jeudi pendant un match contre les Firebirds de Flint.

Le maire de Windsor, Drew Dilkens, est fier de la réaction de sa ville à la crise qui se déroule à seulement 100 kilomètres de là.

Des niveaux élevés de plomb ont été détectés dans l'eau potable de Flint depuis que les dirigeants municipaux ont commencé à la puiser de la rivière Flint afin d'économiser des coûts en 2014. Le sang de certains enfants de la ville présente des traces de plomb, une neurotoxine puissante liée aux troubles d'apprentissage, à un quotient intellectuel plus faible et à des problèmes de comportement.

Des analystes politiques reprochent au gouverneur du Michigan, Rick Snyder, de pratiquer un racisme environnemental — Flint est composée à 57 pour cent de citoyens afro-américains, et 42 pour cent de ses résidants vivent dans la pauvreté.

Le maire de Hamilton — la ville jumelle canadienne de Flint — a écrit à son homologue américain pour lui offrir une expertise technique afin de régler cette crise de l'eau potable.

«Nous avons eu des problèmes de plomb dans l'eau comme la plupart des autres villes et nous voulions seulement nous assurer qu'ils étaient au courant que s'ils avaient besoin d'assistance technique ou de toute autre assistance en matière de santé publique, nous serions heureux de la leur offrir», a déclaré en entrevue le maire de Hamilton, Fred Eisenberger.

M. Eisenberger a expliqué que Hamilton avait mis en place un programme de remplacement des tuyaux en plomb pour les propriétaires de maison et un programme anticorrosion qui prévient toute éventuelle fuite de plomb provenant de vieux tuyaux dans le réseau d'aqueduc.

«Ç'a été très efficace. Nous pouvons certainement fournir toute l'assistance, les réflexions et les idées sur la façon dont nous avons procédé et la manière dont ils pourraient les intégrer à leur processus de résolution du problème», a ajouté M. Eisenberger.

Les deux maires canadiens ont dit que la situation à Flint les avait contraints à examiner leurs propres systèmes d'aqueduc pour s'assurer qu'une catastrophe similaire ne puisse se reproduire dans leur ville.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!