POLITIQUE
22/01/2016 02:15 EST | Actualisé 22/01/2016 02:37 EST

Énergie Est : Denis Coderre se moque des politiciens de l'ouest qui croient à la « science »

Le maire de Montréal, Denis Coderre, ne fait pas grand cas des critiques de ses collègues dans l’ouest, qui l’accusent de faire preuve d’hypocrisie dans le dossier de l’oléoduc Énergie Est.

Plusieurs politiciens ailleurs au Canada ont vivement critiqué son opposition et celle de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) au projet de TransCanada. La première ministre de l'Alberta a accusé la CMM de « manquer de vision ». Quant au député fédéral Jason Kenney, il a dit que la production pétrolière engendrait des milliards de dollars en transferts pour les Québécois.

Le chef du parti albertain Wildrose, Brian Jean, a expliqué lors d’une entrevue à CBC qu’il prenait des décisions « en fonction de la science » et que l’oléoduc est le moyen le plus sécuritaire de transporter du pétrole.

« Je ne sais pas ce que monsieur Coderre a en tête, mais vous ne pouvez pas déverser dans un fleuve des millions de litres d’eaux usées, profiter des bénéfices de la péréquation, accepter des pétroliers étrangers dans votre fleuve et rejeter notre pipeline », a critiqué Brian Jean.

"Vous me permettrez de rire un peu quand un gars comme Brian Jean dit qu’il se fie à la science."

« Vous me permettrez de rire un peu quand un gars comme Brian Jean dit qu’il se fie à la science, a répliqué Coderre à l’émission La croisée de Radio-Canada. C’est probablement les mêmes personnes qui pensent que les Pierrafeu, c’est un documentaire. »

Le maire de Montréal Denis Coderre et le chef de Wildrose en Alberta Brian Jean. (Photo: La Presse Canadienne)

Le maire de Montréal avait utilisé la même blague pour le gouvernement conservateur de Stephen Harper lors du scandale du flushgate, en pleine campagne électorale.

« Si le gouvernement canadien, qui est vraiment très crédible en matière de science, qui pense que les Pierrafeu, c’est un documentaire, qui veut gagner des petits points politiques parce qu’ils sont à la croisée de leur chemin, essaie de nous faire la leçon, ben, moi, je n’embarque pas là-dedans », avait-il dit.

Vendredi, Denis Coderre avait également un message pour le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, qui a demandé au Québec de rembourser sa part de péréquation cette année.

Trudeau appelé à se prononcer

À la suite de la sortie de la CMM, l’opposition officielle à Ottawa demande au premier ministre Justin Trudeau de se positionner clairement sur le projet d’Énergie Est.

« Le secteur énergétique a besoin que quelqu’un au palier fédéral fasse preuve d’initiative sur les enjeux importants du moment, notamment Énergie Est », a exigé Candice Bergen, porte-parole des conservateurs sur les ressources naturelles.

« Le premier ministre ne peut pas soutenir et défendre le pétrole canadien en se contentant de côtoyer des acteurs américaines comme Leonardo DiCaprio dans un hôtel de luxe à Davos », a critiqué la députée.

Les conservateurs espèrent que les maires du Grand Montréal reviendront sur leur décision. Dans tous les cas, ils demandent au gouvernement libéral d’aller de l’avant avec le projet Énergie Est.

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Energy East Pipeline Explained Voyez les images

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!