NOUVELLES
22/01/2016 08:29 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

Dans une assiette près de chez vous : les insectes comestibles

Entiers et vivants, les grillons et les ténébrions ne sont pas forcément des aliments de prédilection pour les Nord-Américains. Cependant, une fois rôtis ou broyés, ces mêmes insectes peuvent facilement s'intégrer à diverses recettes. Ces ingrédients naturels et riches en protéines piquent la curiosité des consommateurs.

Un texte de Jonathan Bouchard

Certains commerces veulent capitaliser tant sur l'aspect santé que le côté inusité de la consommation de protéines d'insectes. C'est le cas du Summerhill Market de Toronto. Le propriétaire Brad McMullen remarque que la consommation d'insectes figure parmi les tendances culinaires de l'année. Ainsi, depuis le début du mois, cette épicerie fine vend de la farine de grillons et de ténébrions. On y présente aussi un étalage d'insectes rôtis et assaisonnés aux épices marocaines ou encore au sel de mer.

Quelques rayons plus loin, les pâtissiers servent une « tarte sauterelle » : il s'agit d'une crème pâtissière sur une croûte à base de farine de grillons et de cacao, le tout agrémenté de grillons entiers qui sont rôtis puis trempés dans le chocolat.

Jusqu'à maintenant, la réaction des clients est variable. Le propriétaire a remarqué une certaine polarisation : certains sont curieux et goûtent aux échantillons avec enthousiasme alors que d'autres sont dégoûtés.

Faire tomber le « facteur beurk »

L'objectif d'éliminer les appréhensions par rapport aux insectes anime également Marie-Loup Tremblay. Cette dernière a fondé uKa protéine, une société québécoise qui prépare des barres protéinées à base de farine d'insectes.

À l'origine, la triathlonienne québécoise utilisait des insectes entiers pour ses produits. L'entrepreneure a cependant remarqué que les consommateurs n'aimaient pas voir ces petites bestioles rôties dans leurs barres. Mais elle souligne que les grillons et les ténébrions font partie de la même famille que les crevettes, les arthropodes.

Elle croit que consommer les insectes en farine aide à réduire les tabous. Elle compare la saveur de ces insectes à celle de certaines noix. Marie-Loup Tremblay compte poursuivre sur sa lancée afin de faire connaître cette source écologique de protéines.

uKa protéine utilise pour ses produits es insectes élevés par Entomo, une ferme de Norwood près de Peterborough.

L'Organisation des Nations Unies approuve

Marie-Loup Tremblay a été inspirée par un rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture publié en 2013. L'étude rappelait le caractère écoresponsable de la consommation d'insectes. Contrairement au bétail, les insectes ne requièrent pas autant d'espace ou d'eau. De plus, ils se reproduisent rapidement. Bref, la consommation d'insectes a le potentiel de diminuer les risques de famine dans le monde.

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!