NOUVELLES
22/01/2016 12:52 EST | Actualisé 22/01/2017 00:12 EST

Colombie/Farc: le Conseil de sécurité saisi d'un projet de résolution

Le Conseil de sécurité devrait adopter la semaine prochaine une résolution qui établit une "mission politique" de l'ONU pour superviser un réglement final du conflit entre le gouvernement colombien et les rebelles marxistes des Farc.

Un projet de texte, dont l'AFP eu copie, a été soumis aux 15 pays membres du Conseil par le Royaume uni, chargé de rédiger la résolution.

Le mission sera mise en place "pour une période de douze mois", avec une possibilité d'extension, afin de "superviser et contrôler un cessez-le-feu bilatéral définitif et la cessation des hostilités ainsi que la reddition des armes" entre les deux camps.

Elle sera dirigée par un représentant spécial du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Dans un délai de trente jours après la signature de l'accord de cessez-le-feu, M. Ban devra soumettre au Conseil pour approbation des recommandations "sur la taille, les aspects opérationnels et le mandat" de cette mission, qui sera composée "d'observateurs internationaux non armés".

Ceux-ci seront recrutés parmi les pays de la Communauté des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC).

Un haut responsable de l'ONU chargé des affaires politiques, Jeffrey Feltman, se rend à Quito lundi pour participer à un sommet de la CELAC et discuter du rôle de l'organisation régionale dans cette initiative, a indiqué vendredi l'ONU.

Le projet de résolution "salue la volonté d'Etats membres de la CELAC de contribuer à la mission".

Le mandat et les détails opérationnels du déploiement des observateurs devront faire l'object d'une seconde résolution, selon des diplomates. Celle-ci pourrait être adoptée en février, mois pendant lequel la présidence tournante du Conseil sera assurée par le Venezuela. L'Uruguay préside le Conseil en janvier.

A priori, l'adoption de la première résolution ne devrait pas poser de problèmes et elle est attendue dans le courant de la semaine prochaine, a précisé un diplomate du Conseil.

La guérilla des Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie - marxiste) et le gouvernement colombien s'affrontent depuis plus d'un demi-siècle.

Leurs représentants avaient annoncé mardi à La Havane un accord pour demander aux Nations unies de superviser la fin de leur conflit, franchissant un nouveau pas vers une paix qu'ils espèrent signer dans les prochains mois.

avz/vog

Biden ou Trump?
Suivez les dernières nouvelles, les analyses et les sondages dans cette course qui ne cesse de surprendre!