POLITIQUE
22/01/2016 07:06 EST | Actualisé 22/01/2016 07:38 EST

« Parce qu'on est en 2016 », une vidéo pour promouvoir les femmes dans les emplois traditionnellement masculins (VIDÉO)

Une vidéo a retenu l’attention du premier ministre Justin Trudeau à la suite de son allocution sur la parité hommes-femmes, lors du Forum économique mondial de Davos, vendredi.

Après avoir vanté son cabinet paritaire aux côtés de la philanthrope Melinda Gates et la patronne de Facebook Sheryl Sandberg, le premier ministre féministe a retweeté l'oeuvre du groupe Because it’s 2016 en commentant « Ceci est fantastique ».

L’instigatrice de cette initiative citoyenne, Nour Hachem Fawaz, dit qu’elle a voulu changer les mentalités entourant les emplois dits « traditionnellement masculins ».

Lorsqu’elle a entendu Trudeau dire sa fameuse phrase « Parce qu’on est en 2015 », quelques amis et elle ont eu l’idée de filmer des femmes de leur entourage qui travaillent dans le milieu de la construction, des sciences ou de la technologie, entre autres.

La vidéo a été filmée dans les environs de Windsor, en Ontario, avec un téléphone intelligent pendant leurs temps libres, de novembre 2015 au début du mois de janvier 2016.

« Nous voulions commencer une conversation à propos de nos perceptions, comment elles façonnent la réalité et comment nous voyons le marché de l’emploi selon le sexe », a-t-elle expliqué en entrevue avec le HuffPost.

because its 2016 video

La mère de Nour Hachem Fawaz s’est démarrée une entreprise de pièces automobiles, même si elle était monoparentale avec quatre enfants à élever, raconte-t-elle. C’est pourquoi elle a voulu combattre les stéréotypes à l’aide d’une vidéo.

« Nous voulions vraiment entamer une conversation afin de voir ce qui peut être fait aujourd’hui, comment nous pouvons augmenter le nombre de femmes dans les métiers spécialisés, les postes de direction ou même en politique. »

Pourquoi avoir repris la formulation « Parce qu'on est en 2016 »? Nour Hachem Fawaz explique qu’il faut agir dès maintenant pour encourager les filles et les femmes à aspirer à la carrière de leur choix.

Dans tous les cas, le premier ministre a bien aimé l’idée.

because its 2016 video

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Élections fédérales : 10 recrues à surveiller Voyez les images