DIVERTISSEMENT
22/01/2016 11:19 EST

Quelques albums québécois attendus en 2016 (VIDÉOS)

Woman with headphones and notebook at laptop
Hero Images via Getty Images
Woman with headphones and notebook at laptop

Les productions musicales seront légion au Québec en 2016. Certes, le marché de la musique vacille depuis quelques années, mais cela n’empêche pas les artistes de créer et les albums de foisonner. Question de donner un avant-goût de ce qui s’en vient, nous avons retenu les parutions éventuelles d’une dizaine de disques qui sont attendues de la part des mélomanes d’ici et d’ailleurs. Voici donc une liste des œuvres signées dans la province, en ordre alphabétique.

Galerie photoQuelques albums québécois attendus en 2016 Voyez les images


Gesamkunstwerk - Dead Obies

Dead Obies sortira son 2e album Gesamkunstwerk, le 4 mars. Qui n’a pas entendu parler de ce vigoureux groupe de rap de la région de Montréal, particulièrement apprécié pour ses prestations scéniques? Spectacle lancement le 10 mars au National.

Volcano - Jason Bajada

L’auteur-compositeur-interprète bilingue Jason Bajada offrira un autre album francophone, le 12 février. Le titre est Volcano, en référence à un voyage salutaire et inspirant en Islande. Au dire du principal intéressé, l’amour et ses tribulations est un terreau très fertile dans son cas. Celui qui a créé le très joli Loveshit (2009) propose un mélange de chansons énergiques, comme Pékin – les amitiés et Reste ici, puis plusieurs balades savoureuses comme Tiens le coup, Des grenades dans les yeux et Pour le reste.

Enregistré au Studio de l’Est avec Sébatien Monpetit, l’album a été réalisé par Samuel Joly (également à la batterie). Bajada a également collaboré avec une brochette d’artistes talentueux comme le claviériste François Lafontaine, les guitaristes Olivier Langevin et Jocelyn Tellier ainsi que les bassistes Alexandre Lapointe et François Plante. Les chanteuses Camille Poliquin (Milk & Bone), Marie-Pierre Arthur et Stéphanie Lapointe ont par ailleurs prêté leur voix.

30 - Karim Ouellet

Karim Ouellet offrira une suite à son disque Fox, paru en 2012. Il semble que les animaux font encore partie de l’univers de l’auteur-compositeur-interprète comme en font foi les paroles sur le nouvel extrait Karim et le loup, diffusé en décembre. Le fidèle comparse de Ouellet, Claude Bégin, signe la coréalisation. Ils travaillent ensemble depuis la sortie de Plume, en 2011. Artiste de grand talent, Karim Ouellet devrait de nouveau proposer du contenu de bonne qualité, à savoir une musique intelligente et assez accrocheuse.

Love Suprême - Koriass

Koriass revient à la charge avec un généreux album intitulé Love Suprême, qui sortira le 5 février. Le talentueux rappeur de Saint-Eustache déménagé depuis quelques années à Québec frappe un autre bon coup avec des pièces qui traitent du narcissisme, de l’angoisse, de l’approbation populaire et de l’individualisme. Rue des Saules, paru en 2013, avait plu a énormément de gens. Encore une fois, les textes sont hargneux, corrosifs, rythmés et intelligents. Koriass chante au «JE» et ça fonctionne pas mal bien. Le comédien Gilbert Sicotte, en sorte de petit démon paternaliste, est savoureux sur les cinq courts morceaux Hate Suprême parsemés sur l’album. Le travail de Koriass, dont la chanson Zombies, rappelle le travail du rappeur américain Kendrick Lamar. Koriass livrera deux concerts-lancement (au moins 90 minutes) au Cercle, à Québec (le 5 février), et au Club Soda de Montréal, le lendemain.

Atone - Pandaléon

Pandaléon n’est pas à proprement parler une formation québécoise, puisque ses trois membres, âgés dans la mi-vingtaine, sont originaires du coin de St-Bernardin, en Ontario, village situé à mi-chemin entre Montréal et Ottawa. Or, le groupe est signé par le label montréalais Audiogram, depuis 2014. Le 29 janvier, Pandaléon proposera son premier long jeu (ils ont publié deux EP en 2013 et 2014) intitulé Atone, qui est une proposition francophone d’ambiant rock.

Le chanteur-claviériste Féédéric Levac a expliqué en entrevue qu’ils se sont notamment inspirés de groupes de post-rock ou encore de la musique des années 1990 (dont Radiohead et Flaming Lips). Chez nous, Atone peut faire penser à Karkwa ou encore au projet Fontarabie de Julien Mineau (chanteur de Malajube). Ailleurs, on peut entre autres évoquer le travail exploratoire du groupe américain Grizzly Bear. Atone, c’est des constructions pas mal mélodiques, des guitares grinçantes et obsédantes, de nombreuses lignes de claviers, des bruits de machines, une batterie dynamique et une voix éthérée.

Jeunes instants - Paupière

Le nouveau groupe Paupière, formé par Julia Daigle, Éliane Préfontaine et Pierre-Luc Bégin (le batteur de We Are Wolves) propose une musique rétro-pop d’inspiration aux couleurs très françaises. Des lignes de synthétiseur et des rythmes créés aux drum machines créent des ambiances sensuelles passablement réussies. Le groupe a déjà offert quelques spectacles au Québec. Selon Radio-Canada, Paupière suscite déjà un engouement impressionnant. La formation laissera paraître un EP intitulé Jeunes instants, le 29 janvier, sous étiquette Lisbon Lux Records.

Light the Sky - Radio Radio

Radio Radio sortira son cinquième album intitulé Light the Sky, le 19 février. C’est le premier opus en anglais pour ce duo néo-brunswickois d’adoption montréalaise signé chez le label montréalais Bonsound. Gabriel L.B. Malenfant et Jacques Alphonse Doucet ont collaboré avec Shash’U, Champion, J.u.D. et Alex McMahon. Ce dernier a assuré la réalisation du disque. Le tout est un assemblage d’électro et de hip-hop assez festif et éclaté. Lancement le 22 février au Club Soda durant le festival Montréal en lumière.

A Coliseum Complex Museum - The Besnard Lakes

The Besnard Lakes est l’un des meilleurs groupes actifs au Québec. En fait, sa base est ici, mais il est surtout populaire à l’étranger. Au festival South by Southwest, à Austin, Texas, ses prestations avaient fait un tabac côté musique canadienne en 2013. Le quintette dirigé par Jace Lasek (guitare et voix) et son épouse Olga Goreas (basse et voix) proposera un nouveau long jeu, A Coliseum Complex Museum, le 22 janvier. Le magazine français Les Inrocks propose en avant-première son écoute intégrale.

Encore une fois, le rock planant et psychédélique du groupe est à la hauteur des attentes, qui sont de plus en plus élevées à son endroit. Mentionnons que la formation a présenté certains morceaux du nouvel album lors d’un singulier concert dans le cadre de Pop Montréal, à l’automne. Rien de moins que 17 musiciens sur scène.

Trio Jérôme Beaulieu

Le Trio Jérôme Beaulieu - jeune formation de jazz incluant le pianiste Jérôme Beaulieu, le batteur William Côté et le contrebassiste Philippe Leduc -, sortira son troisième album le 18 mars. Le titre sera annoncé prochainement par leur maison de disque, qui annoncera prochainement une nouvelle collaboration entre les deux parties. Sur le disque, ce brillant groupe (nommé Révélation Jazz Radio-Canada 2013-2014) interprète certains morceaux d’artistes établis en plus de proposer quelques compositions de leur cru.

We Are Wolves

Le trio montréalais électro-post-punk We Are Wolvesannonçait officiellement au Huffington Post Québec, à l’automne 2015, qu’il ferait paraître un nouvel album en février. Ce cinquième opus est plus accrocheur que les précédents. Plus pop pourrions-nous dire. Le groupe a offert un excellent concert dans le cadre de M pour Montréal avant les Fêtes. Ils sont en forme. Ça promet.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter