NOUVELLES
21/01/2016 09:58 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Washington vend à Bagdad un gros arsenal de munitions pour ses chasseurs

Les Etats-Unis ont approuvé la vente à l'Irak, pour près de 2 milliards de dollars, de bombes et de missiles destinés à équiper ses avions de combats F-16 qui luttent contre le groupe Etat islamique (EI).

Quelque 400 Américains, employés du gouvernement ou des sous-traitants, vont travailler en Irak au moins jusqu'en 2020 pour l'entretien de cet arsenal et la formation des pilotes et du personnel au sol irakiens, a précisé l'agence fédérale chargée de ces contrats militaires, la Defense Security Cooperation Agency.

Cette vente "permet à l'Irak d'assurer l'entretien de son matériel et la formation de ses pilotes pour se protéger efficacement des menaces actuelles et à venir", fait valoir l'agence.

La vente de 36 chasseurs avait déjà été annoncée mais l'ajout de l'arsenal pour les équiper, d'une valeur de 1,95 milliard de dollars, va permettre aux Irakiens de disposer aussi de bombes et de missiles dernier cri.

Des conseillers militaires américains, des forces spéciales et des sous-traitants travaillent déjà aux côtés des forces irakiennes et de la coalition militaire internationale anti-EI dans leur bataille contre le groupe jihadiste.

Cette vente comprend 24 missiles Sidewinder et 150 missiles Maverick pour chaque avion, outre 16.000 bombes et des kits de guidage laser et satellite. Chaque avion sera équipé d'un canon M61 Vulcan 20 mm.

Les géants américains de l'industrie de défense Lockheed Martin et Raytheon figurent parmi les fournisseurs, aux côtés d'autres groupes américains et de la Royal Jordanian Air Academy.

dc/jm/are/elm