NOUVELLES
21/01/2016 04:48 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Violents incendies en Afrique du Sud: un mort et des vignobles ravagés

Une personne est morte dans l'incendie d'un train dans la région du Cap en Afrique du Sud, où des hectares de vignoble ont été ravagés par des feux attisés par des vents violents et des températures élevées, a-t-on appris jeudi de source policière.

"Un corps a été retrouvé dans un wagon calciné d'un train de passagers", qui s'était arrêté d'urgence près de Fish Hoek, une ville à une trentaine de kilomètres du Cap (sud-ouest), en raison d'un incendie, a affirmé à l'AFP le porte-parole de la police FC Van Wyk.

Si la cause de l'incendie n'est pas encore connue, la zone a été bouclée par la police comme scène de crime, la piste criminelle étant envisagée.

Selon Ian Schnetler, le patron des pompiers de la ville du Cap, le feu a démarré dans le train qui suit la côte Atlantique et s'est ensuite propagé dans les montagnes.

Des hélicoptères bombardiers d'eau et des pompiers luttaient jeudi pour éviter que le feu ne gagne des habitations.

De nombreuses maisons de la péninsule avaient déjà été détruites par des feux l'année dernière.

Les pompiers bataillaient également contre le feu jeudi dans les vignobles de la région où des incendies ravagent la zone de Simonsberg, à une cinquantaine de kilomètres du Cap, depuis mardi.

De nombreuses fermes ont perdu une grande partie de leurs vignobles alors que la saison des vendanges vient de débuter.

"Nous avons perdu 70% de notre forêt et 20% de nos vignes de sauvignon blanc", déplorait auprès de l'AFP, Charlotte Terblanche, manager de la propriété Delheim.

"Le feu faisait rage la nuit dernière, c'était terrible et il n'y avait aucun moyen de le maintenir sous contrôle", a affirmé de son côté Estelle Lourens, patronne du domaine voisin de Uitkyk, où un tiers des 50 hectares de vignobles ont été touchés.

Selon Danie Welles, le chef des pompiers de cette région des vignobles, la situation est "stable" pour l'instant mais 2.600 hectares ont été brûlés.

La région du Cap connaît depuis plus d'une semaine une vague de chaleur inhabituelle accompagnée de vents de sud-est qui attisent les incendies.

lb/pid/cpb/sla