NOUVELLES
21/01/2016 08:34 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Thunder Bay : un Autochtone tué pour un sac de marijuana, selon un témoin

Des allégations de meurtre ont à nouveau fait surface jeudi lors de l'enquête du coroner sur la mort de sept jeunes Autochtones à Thunder Bay, dans le nord-ouest de l'Ontario. Trois personnes affirment que Stephen Cole leur a avoué qu'il était responsable de la mort de Jordan Wabasse. L'homme visé a toutefois nié, mercredi, avoir poussé le jeune Autochtone en bas d'un pont en 2011.

L'enquête examine la mort de sept jeunes étudiants décédés après avoir quitté leur Première Nation pour fréquenter une école secondaire à Thunder Bay. 

Jordan Wabasse, 15 ans, de la Nation Webequie, a été vu pour la dernière fois au moment où il quittait un autobus public pour retourner chez lui, le 7 février 2011, vers 22 h. Son corps a été retrouvé 2 kilomètres plus loin le 10 mai 2011, dans la rivière Kaministiquia, près du pont de la rue James. 

Accusations

L'ancienne copine de Stephen Cole, Arianna Rollin, a affirmé, jeudi, que l'homme lui a avoué être responsable de la mort de l'adolescent.

Rollin croit toutefois que Cole n'agissait que par vantardise. « Il est un menteur compulsif », indique-t-elle.

Les mêmes allégations ont été portées la veille lors des audiences. Le témoin Riley Freeman a indiqué qu'en février 2011, il était à l'extérieur d'un cinéma à fumer une cigarette avec son meilleur ami, Stephen Cole. C'est à ce moment que ce dernier aurait avoué avoir poussé le jeune Wabasse en bas d'un pont, a témoigné Freeman. 

« J'étais sous le choc », a dit Riley Freeman, « J'étais très jeune et je savais que ce n'était pas correct. »

Le témoin a dit ne pas avoir informé la police de la conversation, même après qu'il a appris la disparition de Jordan Wabasse, parce qu'il avait peur. 

Kirk Jedyk a aussi rapporté avoir entendu son demi-frère, Stephen Cole, avouer le meurtre du jeune Wabasse.

À une question du jury qui demandait pourquoi Jedyk n'a pas informé la police, il a répondu : « Je ne suis pas un délateur. »

Allégations niées

Le jury a été relevé de ses fonctions, mercredi, au moment où l'accusé Stephen Cole a pris la barre pour témoigner. L'homme de 21 ans a été avisé qu'il avait droit à un avocat, ce qu'il a décliné.

De retour en salle d'audience, le jury a interrogé Cole sur les allégations entendues un peu plus tôt. 

« Croyez-vous que j'en parlerais à ces gens? Ce ne serait pas très intelligent », a-t-il répondu. Stephen Cole dit qu'il ne connaissait pas la victime. 

L'enquête du coroner sur la mort de l'étudiant Jordan Wabasse se poursuit aujourd'hui à Thunder Bay. 

En vertu de la loi sur les enquêtes du coroner, le témoignage de Stephen Cole ne peut être retenu contre lui s'il devait faire face à des accusations criminelles.

D'après les informations de Jody Porter