NOUVELLES
21/01/2016 04:17 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Les députés péquistes sont divisés sur le registre des armes

SAGUENAY, Qc — Les députés péquistes sont divisés sur l'enjeu du futur registre québécois des armes à feu.

Le leader parlementaire Bernard Drainville a avoué jeudi qu'il y avait des discussions au caucus des députés réunis à Saguenay pour préparer la rentrée parlementaire.

Plusieurs élus souhaitent un vote libre sur le projet de loi 64, qui vise à créer un registre québécois, après l'abandon du registre fédéral des armes d'épaule.

Les élus de la Gaspésie semblent particulièrement réticents. Le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, a indiqué que beaucoup de ses électeurs étaient contre.

Le porte-parole en Sécurité publique, Pascal Bérubé, avait même confié la semaine dernière qu'il avait demandé d'être dessaisi du dossier des armes à feu pour mieux refléter l'opinion de ses électeurs.

Curieusement, M. Bérubé, qui est député de Matane-Matapédia, n'a pas voulu répondre aux questions des journalistes, jeudi matin.