NOUVELLES
21/01/2016 05:39 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Le ministre japonais de l'Économie est soupçonné de corruption

TOKYO — Le ministre japonais de l'Économie est soupçonné de corruption.

Akira Amari a essuyé jeudi un tir nourri de questions au parlement, après la publication par le magazine Bunshun d'un article qui prétend que son entourage et lui ont accepté plus de 100 000 $ US en pots-de-vin d'une compagnie de construction non identifiée.

L'argent aurait été versé pour que M. Amari règle une querelle entre cette entreprise et une agence du logement et du développement.

M. Amari compte parmi les membres les plus solides du gouvernement du premier ministre Shinzo Abe. Il a aussi le négociateur en chef du Japon lors des pourparlers du Partenariat transpacifique.

Il nie avoir quoi que ce soit à se reprocher, mais Bunshun prétend qu'il a lui-même accepté une enveloppe contenant l'équivalent de 4300 $ US.