NOUVELLES
21/01/2016 00:50 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Le Kremlin réfute l'idée d'un "effondrement" du rouble

Le Kremlin a réfuté jeudi l'idée d'un "effondrement" du rouble, n'évoquant qu'une "volatilité des cours" au moment où la monnaie russe dégringole dans le sillage du pétrole à ses plus bas niveaux historiques face au dollar.

"Je n'utiliserai pas le mot +effondrement+. Effectivement, le cours (du rouble) change, le cours est volatile, mais ce n'est pas un effondrement", a déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

"Il n'y a aucune raison de douter que la banque centrale a envisagé un plan destiné à échapper à un réel effondrement. Nous avons un puissant régulateur. La banque centrale suit la situation avec attention et l'analyse", a-t-il ajouté.

Après être passé mercredi sous son son pic de faiblesse des journées noires de décembre 2014, le rouble poursuivait sa chute jeudi alors que les prix du baril de pétrole, principale source de revenus de la Russie avec le gaz, restait orienté à la baisse.

L'euro est monté à 93,70 roubles, au plus bas depuis décembre 2014 (il avait alors touché 100 roubles), tandis que le dollar a atteint 85,99 roubles, du jamais vu depuis que les autorités russes ont retiré trois zéros à la monnaie pendant la banqueroute financière de 1998.

La banque centrale a assuré mercredi que la stabilité financière n'était pas menacée, tandis que le Premier ministre Dmitri Medvedev a indiqué que le gouvernement préparait des mesures de soutien à l'économie.

pop/gmo/pt