NOUVELLES
21/01/2016 07:10 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Le conjoint de Maude Carrier raccroche la ligne au nez du premier ministre

OTTAWA — Le conjoint de Maude Carrier, une des six victimes québécoises tuées à Ouagadougou la semaine dernière, a raccroché la ligne au nez de Justin Trudeau, lundi, excédé par le ton du premier ministre.

C'est ce que Yves Richard a confié au micro de Paul Arcand, jeudi matin, au 98,5 FM.

M. Richard a longuement raconté ses frustrations dans les premières heures après l'attentat, reprochant au ministère des Affaires étrangères d'avoir manqué de tact et d'humanisme. Il a dit que depuis, les fonctionnaires du ministère se sont ressaisis et offrent aux familles des victimes un bien meilleur service.

Cependant, il en veut au premier ministre Trudeau qui lui a téléphoné lundi après-midi, lui offrant ce que M. Richard a qualifié de «cassette». Après avoir conseillé au premier ministre d'aller embrasser sa femme et serrer ses enfants, il lui a raccroché au nez. Et M. Richard dit que ça lui a fait du bien.

L'homme, manifestement éploré, a également relaté l'appel qu'il a reçu dimanche du premier ministre québécois Philippe Couillard. Celui-ci lui a promis de simplifier les procédures administratives pour faciliter les choses; une démarche que M. Richard a beaucoup plus appréciée.