NOUVELLES
21/01/2016 02:23 EST | Actualisé 21/01/2017 00:12 EST

Hollande: "le retour de l'Iran sur la scène internationale est désormais possible"

Le président français François Hollande, qui doit recevoir la semaine prochaine son homologue iranien Hassan Rohani à Paris, a estimé jeudi que "le retour de l'Iran sur la scène internationale était désormais possible", après l'accord historique sur le nucléaire entré en vigueur samedi dernier.

"Le retour de l'Iran sur la scène internationale est désormais possible. Mais il ne dépend que de ce grand pays de le réussir", a déclaré M. Hollande à l'Elysée, estimant que Téhéran devait "administrer la preuve" de sa bonne volonté, et que tout se jouerait sur "la mise en oeuvre" de l'accord.

Le président français a également appelé à la "désescalade" entre l'Iran et l'Arabie Saoudite, les deux grands rivaux régionaux, qui ont rompu leurs relations diplomatiques début janvier après l'exécution d'un dignitaire chiite par Ryad.

"Une désescalade est nécessaire", a insisté M. Hollande, assurant que la France était "prête à jouer tout son rôle car elle est dans la situation singulière d'être capable de parler à tous, pour tous".

"Comme je reçois le président iranien, j'ai aussi la volonté d'avoir les meilleures relations avec les pays du Golfe", a ajouté M. Hollande, artisan d'un net rapprochement de la France avec les pays sunnites de la région, en particulier l'Arabie Saoudite. "Nos partenaires peuvent compter sur la France. Ils le savent", a déclaré le président français, qui a aussi annoncé qu'il se rendrait prochainement en Egypte, en Jordanie et à Oman pour discuter des tensions régionales.

Téhéran et Ryad s'affrontent par guerres interposées dans la région, en Irak, en Syrie, au Yemen et au Liban.

La France doit "tout faire pour contribuer à la stabilité du Moyen-orient", a-t-il dit.

bur-cf/nou/jh