NOUVELLES
20/01/2016 06:59 EST | Actualisé 20/01/2016 06:59 EST

Une émission spéciale pour les 25 ans des «Filles de Caleb»

Courtoisie Radio-Canada

Il y a 30 ans, en 1985 et 1986, paraissaient les deux premiers tomes de la trilogie littéraire Les filles de Caleb, de l’auteure Arlette Cousture. Et, il y a 25 ans, en 1990-1991, la série du même nom, réalisée par Jean Beaudin, diffusée à Radio-Canada, envoûtait les Québécois, qui étaient au nombre de 3 207 000, en moyenne, à s’en régaler chaque semaine, et remportait une flopée de prix, en plus d’élever ses deux interprètes principaux, Marina Orsini et Roy Dupuis, alias Émilie Bordeleau et Ovila Pronovost, au rang de stars.

L’engouement pour Les filles de Caleb était tel que, le 17 janvier 1991, l’émission spéciale de Bernard Derome marquant le début de la première guerre du Golfe, décalait de 30 minutes l’entrée en ondes des personnages, et s’attirait la meilleure cote d’écoute jamais enregistrée pour une tribune d’informations. 2 941 000 téléspectateurs attendaient alors avec impatience de renouer avec Émilie et Ovila. Encore récemment, les rediffusions des Filles de Caleb et de Blanche continuaient de faire les beaux jours des chaînes ARTV et Prise 2.

Qui d’autre que Marina Orsini elle-même aurait été mieux placé pour convoquer une réunion de retrouvailles, afin de célébrer dignement ces anniversaires importants? Lundi prochain, 25 janvier, sur le plateau de la quotidienne qui porte son nom, l’animatrice et comédienne accueillera Arlette Cousture, Jean Beaudin et Roy Dupuis, histoire de nous remémorer quelques souvenirs marquants du tournage de cette grande saga amoureuse et familiale.

Et ce sera non seulement l’univers des Filles de Caleb qui sera en vedette lors de ce rendez-vous spécial, mais toute l’époque dans laquelle était campée cette fiction, si représentative de la réalité de nos grands-parents et arrière-grands-parents, soit le début du 20e siècle. La chroniqueuse Guylaine Guay parlera du Livre du colon d’Henri Gaston de Montigny, publié en 1902. Vanessa Sicotte fournira quelques conseils pour mettre nos antiquités en valeur. L’historien René Beaudoin expliquera comment dresser facilement sa généalogie, en six étapes. Guy Bertrand, premier conseiller linguistique de Radio-Canada, établira une petite liste de mots hérités de notre patrimoine. Ensemble, Annie Brocoli et Arlette Cousture jaseront des défis de l’éducation – qui a bien évolué depuis qu’Émilie Bordeleau enseignait dans sa petite école de rang! -, et le chef Marc Maula mitonnera une recette ancestrale de soupe aux pois.

Marina Orsini, spéciale Filles de Caleb, le lundi, 25 janvier, à 9h30, à Radio-Canada. En rediffusion à 23h.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quoi regarder à la télévision québécoise en 2016? Voyez les images